Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


http://chroniquesdelarentreelitteraire.com/wp-content/uploads/2011/09/9782709635301-G-185x300.jpg

 

Présentation de l'Editeur :

 

Tim Fanrsworth est un homme séduisant. Les années paraissent ne pas avoir prise sur lui : il ressemble toujours à ces stars de cinéma que les femmes admirent tant. Il aime sa femme, Jane, superbe elle aussi, et, en dépit des épreuves du quotidien et des petites tentations, nées de longues années de vie commune, leur mariage est heureux. Le travail de Tim est sa passion : associé d’un grand cabinet d’avocats de Manhattan, il gère les affaires les plus importantes. Même lorsque sa fille unique, Becka, se cache derrière sa guitare, ses dreadlocks et ses rondeurs, il n’a de cesse de lui répéter en père modèle et aimant qu’elle est, pour lui, la plus jolie fille du monde. 
Tim a tout pour être heureux : il aime sa femme, sa famille, son travail, sa maison. 
Mais un jour, il se lève de son siège et s’en va. Il se met à marcher et ne peut plus s’arrêter. Ces crises peuvent durer quelques jours ou quelques années. Alors, il perd tout ce qui lui semblait à jamais acquis : un présent heureux, un avenir serein, toutes ses certitudes. Pour combattre ce mal mystérieux qui grignote sa vie, ses passions, son âme, Tim doit renoncer à ce qu’il croyait être, porter un casque plein d’électrodes sur son crâne nu, quitter son travail, accepter l’inconnu. 
Le portrait bouleversant d’un homme dépouillé de tout et d’une famille bouleversée par la folie et l’absence mais qui résiste, se bat, s’aime. C’est un roman d’amour étonnant ainsi qu’une réflexion fabuleuse et émouvante sur le corps et l’esprit et sur ce qui fonde notre identité. 

Traduit de l’anglais par Dominique Defert
Avis et Commentaires :

Un grand merci à Sophie Herisson et à son blog Délivrer Des Livres et aux Editions JC Lattès pour ce partenariat, à l'occasion de la découverte des livres de la rentrée littéraire Automne 2011.

Histoire très improbable et difficile dans son abord que celle de cette famille américaine, à priori plutôt issu de la classe la plus aisée. Tim, brillant avocat d'affaires, associé dans son cabinet., marié avec Jane, talentueuse, agent immobilier et Becka, adolescente au moment où débute cette histoire, vont se retrouver privé de tout repère et devoir affronter ensemble le mal terrible qui frappe Tim. De ce mal, peu de chose à dire, c'est l'élément déclencheur d'une série de rebondissements tragiques, on n'en connaitra jamais la raison. En effet, d'abord par période puis de façon plus durable  voir définitive, le corps et plus particulièrement les jambes poussent Tim à se lever et partir marcher, sans pouvoir s'arrêter jusqu'à l'épuisement total et cela de plus en plus loin. Mal inexplicable et aucune raison médicale pour le justifier, tous les traitements échouent, maladie orpheline, la médecine classique, la science étant incapable d'en comprendre les causes et donc de traiter le malade, Jane et Becka sont condamnées à attacher Tim, à le récupérer dans des endroits de plus en plus éloignés, à tout abandonner pour être présentes en permanence à ses côtés. 

Comment peuvent réagir ces deux êtres face à cela, comment la famille peut-elle résister et ne pas imploser ? Comment vont réagir les collègues, les patrons de Tim à ces disparitions inexpliquées et incompréhensibles alors qu'ils sont dans des affaires judiciaires complexes et hautement sensibles et ne peuvent compter sur lui ? Un livre de plus de 361 pages pour vivre les états d'âmes, le désespoir de Tim, de sa femme et de sa fille, faire avec Tim la connaissance des personnages de rencontre au hasard de ses pérégrinations, les périodes de rémission, le renouvellement de la vie du couple, la perdition de ces êtres proches de Tim et bien évidemment la mise à l'écart programmée et progressive de toute vie sociale et professionnelle.

Lecture difficile en résumé, les débats intérieurs de Tim, son glissement vers la clochardisation, la paranoïa, la folie, la descente en enfer de Jane avec une rapide entrée dans un alcoolisme effréné, celui de Becka, une adolescente obligée de très rapidement entrer dans l'âge adulte, tout explose sous nos yeux même si le sentiment amoureux persiste avec les liens de ces trois êtres. Bien évidemment le mécanisme de  rejet de ce que l'on ne connaît pas, de ce qui est inexplicable ou rationnel de cette société américaine moderne est aussi démontré et démonté. Echec professionnel aussi avec sa quête inaboutie d'innocenter son dernier client accusé de meurtre, alors que le véritable coupable se soit fait connaître auprès de lui en plein milieu d'une de ses crises et cela à plusieurs reprises, sans qu'il ait pu le faire arrêter; condamnant ainsi encore plus surement son client que le procès auquel il ne peut assister. 

Triple peine donc ; pour lui condamné à une errance continue, pour sa femme et sa fille et pour son client.

Tim, fatalement, ne peut que regretter que sa première partie de vie d'homme sain, uniquement tournée vers la réussite professionnelle qu'exigent les mœurs américaines lui a fait totalement ignoré celles qui l'aimaient et l'a empêché d'être totalement heureux.

Bien écrit et traduit, il faut reconnaître que ce livre fut parfois difficile à poursuivre, un peu long, parfois absurde même si la thématique de l'ensemble est originale. Pas de regret en tout cas ni rejet définitif
1 % Rentrée Litt 2011 RL2011b
object lect octobre mod article5218943 10
Tag(s) : #Mes critiques de livre lus

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :