Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Troisième lecture de cette nouvelle session "Les  68 Premières Fois" et à nouveau un excellent cru... 

Quatrième de couverture :

"J'ai voulu raconter l'histoire de mon grand-père et, par ricochet, celle de ses deux fils. J'ai voulu dire ce qui ne l'avait jamais été, en espérant aider les vivants et libérer les morts. J'ai pensé que je devais le faire pour apaiser mon père. Ces mots, c'est moi qu'ils ont libérés"

Qui est ce grand-père dont personne ne parle ? Marie, devenue une jeune femme, décide de mener l'enquête, de réconcilier son père avec cet homme disparu à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Albet Barraud, médecin, fut un résistant, arrêté par les Allemands. Marie découvrira son rôle protecteur auprès des autres prisonniers. Destin héroïque d'un homme qui consacra sa vie aux autres jusqu'à sa disparition en mai 1945, sur le paquebot Cep Arcona bombardé par l'aviation britannique... Au terme d'un voyage vers la mer Baltique avec son frère, Marie va défaire les noeuds qui entravaient les liens familiaux.

Avis et commentaires :

Somptueux premier roman sur la recherche de l'histoire familiale, une enquête sur ses racines, mené de main de maître par Marie Barraud. 

Chronique sur une période historique trouble et un personnage hors-norme qui demeurerait dans l'oubli si sa petite fille n'avait voulu lever le voile sur une personnalité secrète qui a simplement été d'une grande humanité, guidé par sa seule conscience et qui malgré ses propres souffrances a insufflé un véritable message de courage.

C'est le fruit d'une très longue et structurée investigation menée, parfois en dépit des autres, que nous suivons comme une véritable enquête policière avec ses rebondissements. C'est aussi l'occasion pour le lecteur de plonger ou de se replonger dans les pans d'une époque de barbarie absolue, hélas toujours latente.

Sans pathos excessif, avec la seule volonté de comprendre et de simplement reporter aux siens et à son frère, en dépit d'une certaine indifférence des siens à l'égard de ce grand-père, pourtant remarquable, c'est un témoignage et un message d'amour que nous livre ainsi Marie Barraud.

Tag(s) : #Les 68 premières fois

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :