Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un épais livre d'un auteur de grande qualité, auteur de "Zodiac", tiré d'un histoire tout à fait véridique mêlant suspense, témoignages, photos et illustrations d'un système policier gangréné. Merci aux Editions Denoël pour ce partenariat.

Quatrième de couverture

Entre 1926 et 1930, dans une douzaine de villes à travers les Etats - Unis, un homme aux longs bras de gorille et au rire nerveux étrangle ses vicitimes avant de les disséquer au rasoir dans un simulacre d'autopsie. Prédicateur à ses heures, il parcourt le pays, une bible à la main. Il est le premier tueur en série errant que la nation ait connu. Des années plus tard, des crimes identiques sont commis à San Francisco, là précisément où tout avait commencé...

Alors que les docks noyés de brules sont le théatre d'émeutes meurtrières, le "Gorille", ainsi que la presse le désigne, hante toujours les pensées du capitaine Charles Dullea, un des rares flics honnêtes d'une ville gangrénée par la corruption. Confronté à ces crimes inédits, assisté par une police scientifique en pleine évolution, Dullea va devoir modifier ses façons de penser et de faire pour résoudre l'énigme de ce puzzle sanglant, tandis qu'à Cleveland un certain Eliot Ness s'est lançé sur la piste d'un autre "Gorilla Man"..

A travers le récit  hypnotique de la traque d'un des premiers serial killers modernes, l'auteur de "Zodiac" poursuit sonexploration de la face sombre et violente de l'Amérique.

Avis et commentaires

Un livre de plus de 457 pages (photos, archives et réfèrences comprises) qui est plus un travail de journalistes des grandes affaires criminelles pour lequel j'ai du parfois pas mal m'accrocher pour en lier les tenants et les aboutissants tant la liste des personnages évoqués est énorme. Plus qu'une enquête ou le récit celle-ci, c'est une photographie à un moment défini de la difficulté de résoudre une affaire alors qu'en interne les conflits d'intérêts se multiplient, celui de la chasse aux "sorcières" des flics corrompus est un frein, le principe même d'un tueur en série totalement incongrue et inconnu sans parler d'une politice scientifique inexistante.

Alternance des récits sur les crimes attribués, sur les suspects possibles, la corruption policière et politique et sur les enquètes multiples menées après les meurtres, c'est parfoislong, trop de personnages et de noms si on ne se met pas des repères mais à l'heure où les sériesTV font la part belle à la psycholoie des faits criminels, aux tueurs en série et à la toute puissance de la police scientifique, on ne peut qu'être admiratif devant l'entêtement de Dullea, notre flic anti-héros et son sens de la déduction et des enquètes. Sensible aussi à sa sensibilité, aux tourments qu'il traverse et à la multiplication des freins et incidents que lui imposent le système judiciaire et policier. 

Rappel de noms connus, d'anecdotes comme de personnages agréement cette lecture parfois difficile.

 

Tag(s) : #Partenariat Denoël

Partager cet article

Repost 0