Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quatrième de couverture

1783, de la Sicile au Japon, la terre tremble. Un volcan  islandais répand sur l'Europe des vapeurs mortifères. La paix avec l'Angleterre signée, la France en déficit court à la banqueroute. Nicolas Le Floch est mandaté par Marie-Antoinette pour enquêter sur la mort de l'un de ses courtisans, le vicomte de Trabard, piétiné par un cheval. Confronté à l'insincérité de la reine et aux mensonges des proches du disparu,il découvre les surprenantes retombées de cette affaire : fabrication de fausse monnaie, trafic immobilier d'un ordre religieux et tranasmission d'écrits scandaleux.

Nicolas va de nouveau traverser les arcanes du Paris de l'argent et de la galanterie. En marge de ses recherches, il croise un aventurier, le comte de Cagliostro, sa complice Mme de la Motte - Valois et résout le mystère du Turc automate, joueur d'échecs.

Revenu de ses illusions, mais toujours prêt à servir la couronne et la justice, le commissaire aux Affaires extraordinaires prendra-t-il la  mesure de la corruption qui gagne tous les ordres de la société ?

 

Avis et commentaires ;

 

Je trépignais après " L'Enquête Russe " de retrouver ce cher Marquis de Rangueil au seuil d'une nouvelle aventure et sous l'égide de Marie Antoinette.

Comme d'habitude ce nouvel opus est à la fois captivant, divertissant et riche en connotations, elles, tout à fait actuelles. Jugez vous en vous - mêmes; l'éruption d'un volcan apportant des bouleversements climatiques et sociaux à travers toute l'Europe et vous vous retrouvez en plein dans nos querelles écologiques actuelles, ajoutez- y du trafic d'influence et des détournements de fonds, cela ne vous rappelle-t-il rien ?

Nouvel opus qui nous permet de retrouver les familiers de Nicolas si indispensables (Noblecourt, Le Noir, Catherine, Bourdeau, Secmangus, Sansom....) au bon déroulement des enquêtes de M Le Floch mais aussi ses fragilités (femmes, fils, maîtresses) et sa vision si noire des moeurs de son époque où tout est fait pour ne faciliter et protéger que les plus fortunés ou en cours avec la monarchie régnante. Et bien sûr, avec une facilité déconcertante, Jean François Parot reprend à son compte et au grand plaisir de Nicolas Le Floch des énigmes et des personnages historiques (Cagliostro, M De Fersen....) qui permettent toujours autant de séduire le lecteur assidu de ce cycle.

C'est entre Versailles, Paris et la perfide Albion (l'Angleterre) que Nicolas va nouveau enquêter sur la mort suspecte d'un proche (aventurier et escroc) de Marie Antoinette alors que s'associent tous les éléments qui provoquent la méfiance du peuple vis à vis de ses élites politiques et, ici, religieuses mais aussi financières. Nous n'échapperons pas au contexte climatique désatreux de l'époque avec un certain volcan islandais qui fait des siennes, aux multiples confrontations (un peu à l'Agatha Christie..) des principales actrices et acteurs du drame, des perpétuelles manipulations de ce triste Sartine, le mentor originel de Nicolas ni au sauvetage, in extremis, de ce dernier par ses amis fidèles.

Bien sûr, au grand déplaisir de ce cher Nicolas, le fameux intérêt suprême de l'Etat va encore faire des siennes dans cette nouvelle affaire....

M Parot, n'attendez pas deux années pour nous donner la suite des aventures de ce cher Nicolas.

Partager cet article

Repost 0