Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Partenariat dans le cadre des opérations "Jeudi Critiques" du forum des librairies Décitre

Merci à eux et aux "Presses de la Cité"

Lecture entrant aussi dans le cadre du challenge illimité "Polar Historique" de Samlor sur Livraddict, informations et suivi ici : http://www.livraddict.com/forum/viewtopic.php?id=7703

 

 

Quatrième de couverture

 

Installés dans les combles du Palais de Justice de Lyon, le commandant Kolvair et le professeur Salacan sont, en 1920, les premiers experts. L'un est unijambiste, mélomane, rescapé des tranchées. Le second est marié, père de famille, dévoué à la criminologie.

Initiateurs de la police scientifique, ils sont chargés d'élucider la mort de Firmin Dutard, riche industriel tué à l'arme blanche. Les premières conclusions  révèlent que le meurtrier mesure un mètre vingt-huit : la taille du fils de la victime, celle de nombreux enfants..... Parricide ? Crime crapuleux ?

A une époque où les colonies pénitentiaires pour mineurs déliinquants sont des bagnes pour enfants qui n'avouent pas leurs noms, à une époque où la science n'a pas les moyens de ses intuitions, le commissaire Kolvair devra remettre en question ses rares certitudes pour faire la vérité sur cette affaire.

Cette aventure est la seconde  de Kolvair et Salacan, la première avait pour titre Le Sang des bistanclaques" et fut publié en 2011.

 

Avis et commentaires

 

Voilà un registre de polar qui m'a séduit tant par son originalité (fond historique réel celui des lendemains de la première guerre mondiale, Brigade du Tigre entre autres), par son cadre lyonnais que par une riche galerie de personnages ; le riche industriel (coureur de jupons après ses domestiques, des enfants illégitimes), un procureur très prompt à condamner, un inspecteur au passé sombre, un journaliste prêt à tout pour faire avancer sa carrière, des films très litigieux, des relations homosexuelles très peu admises et surtout deux héros atypiques se basant sur les récentes découvertes scientifiques et un solide bon sens pour résoudre un meurtre pour lequel on a trop vite désigné le coupable.

Histoire sordide et polémique sous certains aspects avec des foyers de redressement pour mineur plus qu'inhumains, la venue du bourreau pour l'éxécution d'un condamné à mort avec le cortège de manifestations populaires voyeuses et tapageuses.

Une seule victime mais de nombreux rebondissements qui font de cette histoire un livre dont on veut connaître le dénouement. Touche sensible avec ces hommes / vicitmes de cette immense boucherie que fut la première guerre mondiale,revenus lourdement handicapés obligés de reprendre une activité professionnelle et personnelle à l'armistice sous le regard le plus souvent désapprobateur des autres, forcément très humains.

Découvrir ainsi les premières adaptations des découvertes scientifiques (étude des cheveux, utilisation de chimpanzés, première réflexion aliéniste....) est très crédible, et reste à vérifier d'un point de vue chronologique mais j'ai bien aimé cette nouvelle approche dans le domaine du polar.

Un livre que je conseille fortement et dont je vais suivre l'évolution en commençant par son premier volet. Ecriture soignée, documentée et équilibrée.

Partager cet article

Repost 0