Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

http://i41.servimg.com/u/f41/16/11/92/26/couv9110.jpg

 

Livre lu dans le cadre du partenariat proposé par le forum Club Lecture, les Editions Persée et Karim Sallinen, merci pour cette excellente découverte.

 

http://i87.servimg.com/u/f87/12/37/52/41/i_logo10.jpg

 

Quatrième de couverture :

 

Paris, et les êtres fabuleux qui l'habitent, des personnages fantastiques, des états d'âme boulversants, des destins puissants et riches...

S'y promener la nuit, recueillir les impressions, se dévoiler aussi... des vécus, des histoires, des blessures...

"Trois nouvelles inclassables, sur une génération de petits Parisiens perdus qui se cherchent dans cette ville lumineuse et pressée, écrites sosu forme de confidences, monologues et pensées intimes"

Plongez dans ce livre, vous serez surpris.

 

Karim Sallinen est un conteur d'histoires, de nouvelles douces, agressives et sincères, auteur de la pièce "Feu mon père" jouée au théâtre Côté cour et  A la folie théâtre à Paris en 2009. Il écrit également des chansons.

 

Avis et  commentaires:

 

Fulgurance de l'écriture, description fine de personnages sur fond de ville lumière multipliant  les solitudes, les rencontres et les départs. Ce sont les quelques mots qui me viennent spontanèment pour illustrer ce recueil de trois nouvelles très bien écrites et qui entraîne le lecteur dans un monde à la fois proche et complexe mais où la poésie a toute sa place.

 

Trois nouvelles bréves et efficaces sur tois genres différents avec une intrigue à chaque fois, tout est fait pour que l'on aille jusqu'au bout de l'histoire sans avoir pour autant la clé de l'énigme.

 

Avec "Feu mon Père", le quotidien diificile de deux êtres, Camille et Alexandre, déchirés l'un et l'autre par une histoire familialle obscure et douloureuse et une vie privée heurtée. Un manque de père pour l'une, une identité sexuelle difficile pour Alexandre. Instabilité dans leur quotidien, recherche identitaire, des blessures indélébiles que l'on suit jusqu'au rebondissement final.

 

Avec "Accidentogène", nous entrons dans l'univers du quotidien d'un grand magasin où l'on retrouve encore des individualités qui se cherchent, se heurtent, s'aiment mais où le drame couve. Trahisons, difficulté d'une relation amoureuse sur les lieux de travail et toujours ce jeu captivant pour le lecteur de deviner ce que chacun cache.

 

Enfin "Honey-Honey Bis" , le récit d'une rivalité entre Sakari, jeune femme idéaliste, engagée dans son histoire amoureuse idéale avec Merlin,exerçant la profession de "nez"  et son ami de jeunesse, Idris,  plutôt jouisseur. Eternel combat entre la face sombre incarné par l'ami plutôt "bras cassé" et la face angélique de la compagne avec un projet de vie conjugale  et d'enfants incarnée par Sakari. Opposition flagrante des deux options alors que Merlin, s'engage sur le développement et le lancement de son propre parfum, Rupture, rejet de choisir entre les deux parties qui s'opposent devant lui, que va faire Merlin ?

 

En 130 pages, trois univers mais un même diagnostic sur une société d'individus à la fos proches et différents à la recherche de sa part de bonheur. Un bon moment de poésie et un renouveau de ce style littéraire particulier qu'est la Nouvelle.

 

Tag(s) : #Mes critiques de livre lus
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :