Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Mano

 

Un grand merci à Babelio et aux Editions Dargaud pour m'avoir fait découvrir cette BD dans le cadre de ce partenariat Masse Critique BD.

 

Résumé

Paris, de nos jours. L'actualité fait ressurgir des souvenirs à Sandro, un médecin. Pendant les années de plomb, il y avait en Italie une mouvance terroriste d'extrême gauche dont faisait partie Pugno, un mouvement clandestin qui refait parler de lui. Sandro songe à Raffaella, Aristo, Dina et Piero, etc. Avec un dossier sur cette période de l'histoire italienne.

 Sandro, Piero, Aristo, Raffaella et Dina sont unis comme les doigts de la main. Ils vivent leurs meilleures années dans l'Italie des années soixante. Pétris d'idéaux, ils fondent un groupe activiste : La Mano. Mais toute action a un prix. Sont-ils prêts à assumer tous leurs actes, surtout quand l'irréparable survient ?

Avis et commentaires :
Une belle découverte à nouveau que cette BD pour quelqu'un comme moi qui ne dispose pas d'une grande culture dans ce domaine. Plaisante cette histoire parce qu'elle me permet de me plonger à nouveau dans une partie de l'histoire contemporaine récente.
Remis aux goûts du jour par l'affaire Battista et son périple Brésilien comme sa fuite et le soutien que lui apporte des écrivains engagés comme Fred Vargas, cette BD tombe à pic pour revenir sur l'Italie post seconde guerre où les fascistes et les communistes continuent à s'opposer avec une dérive anarchiste et meutrière dont l'assassinat d'Aldo  Moro sera le sommet.

 

L'histoire d'une bande de jeunes en révolte qui vont vite passer du simple acte de vandalisme à des assassintas et des attentats plus meurtiers. C'est donc le premier tome de l'histoire de cette bande qui se fait appeler La Mano avec les oppositions internes, les histoires d'amour entre eux et un message idéologique qui s'étiole et les oppose au fur et à mesure qu'ils progressent dans la violence.

 

Bon premier tome avec des dessins de choix, des dialogues clairs et une certaine recherche dans les traits. Un premier tome accompagné en fin de volume de coupures de presse de l'époque et de documents divers mais indispensable pour la bonne compréhension de l'histoire à l'attention d'un public plus jeune.

 

A suivre à travers les tomes suivants (Bologne puis Paris).

Tag(s) : #Mes critiques de livre lus
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :