Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Livre lu en partenariat avec le forum Partage Lecture, Alain Keralenn et les Editions Publishroom Factory que je remercie. 

Quatrième de couverture :

Une macabre trouvaille. Un riche mécène. Une légende qui a traversé les siècles. Voici la trame d'un récit qui parcourt les grandes étendues du Chaco paraguayen, entre paysans mennonites et indigènes insoumis. Julien, jeune ethnologue en quête d'une destinée, s'engage dans ce périple avec l'enthousiasme du néophyte. Il rencontre sur sa route de fortes personnalités, qui ont moins de scrupules que lui.
Les rivalités qui s'expriment ici - luttes pour les terres, antagonismes des cultures - peuvent mener loin, jusqu'au crime. La naïveté de Julien lui sert un temps de bouclier. Mais les événements se chargeront de lui montrer que les plans les mieux établis ne pèsent pas lourd lorsqu'ils sont confrontés aux codes d'une société âpre et rude. «Transchaco», à mi-chemin entre roman policier et récit d'aventure, emmène le lecteur vers un monde lointain, à peine défriché.

Avis et commentaires

C'est avec le plus vif intérêt qu'en tant que lecteur particulièrement sensible à l'Amérique Latine, les civilisations indigènes originelles, les récits d'aventure avec une pointe de mystère et / ou de policier (mode Steve Berry par exemple) que je me réjouis de découvrir ce livre. Clairement je n'ai pas été déçu, beaucoup des éléments que je recherche dans ces lectures sont au rendez-vous, raison pour laquelle je l'ai lu d'une seule traite.

Plantons le décor... celui de Julien, jeune ethnologue en devenir; qui se languit dans un quelconque poste d'assistant d'une salle de ventes spécialisée sur les antiquités et les oeuvres sud américaines originelles, à la vie personnelle d'une platitude exceptionnelle et du genre réservé / timide, assez naïf pour répondre à la démarche appuyée d'un riche mécène, Gilles de Lumiel, passionné pour se lancer sur la piste du mythique "Eldorado". Un bobard fumeux à la base dont il est l'origine, un poste d'enseignant à une chaire de la Sorbonne à la clé, notre apprenti archéologue se lance sans vraiment réfléchir sur les pistes potentielles  et sur le terrain, sans aucune expérience, entre Paraguay et Bolivie dans la province de Chaco,un peu comme un touriste.... mais sous la surveillance et le financement de Gilles de Lumiel. Étonnamment cela coïncide  avec sa récolte de restes humains avec un vieux pistolet au coin de la salle où il officie...

Notre jeune aventureux, plutôt rat de bibliothèque et totalement inexpérimenté va alors se retrouver, et au grand plaisir de son lecteur, dans un décor andin où montagnes, jungles, pistes, grandes fermes d'exploitation de colons européen (plutôt escroc et exploiteur) nous garantissent le dépaysement attendu... Mais c'est aussi ce qui fait le sel de la lecture, Julien va devoir évoluer et apprendre vite entre une procureure séductrice, un  chef de la police local plutôt torve, une communauté religieuse de langue germanique  (mennonite ) proche des mormons archaïque mais seul rempart de relative probité entre des milices pas claires, des propriétaires terriens peu scrupuleux, une des dernières communautés indiennes originelles  "Les Ayoreos" alors que le pays regorge de ressources pétrolifères, aurifères qui ne manquent pas d'attirer les convoitises alors que la drogue est aussi une des ressources de cette province.

Pris dans ses propres contradictions, sous la pression constante de De Lumel, Julien va devoir se faire son chemin et ses preuves pour obtenir la considération, la confiance des Ayoreos, celle de la communauté locale, se montrer très conciliant et payer de sa personne auprès de la procureure locale même si son coeur irait plutôt à la fille du pasteur mennonite, louvoyer entre le légal et l'illégal et cela, alors même qu'il se trouve impliqué dans une histoire de meurtre (il ferait un parfait accusé et coupable) et trouver les explications indispensables pour étoffer et prouver sa thèse de "L'Eldorado".

On l'aura compris, cette découverte fut vraiment un plaisir de lecture, l'auteur disposant parfaitement des données et éléments crédibles, historiques, géographiques comme une belle galerie de personnages crédibles ; évasion réelle et garantie.

 

Tag(s) : #partagelecture, #alainkeralenn, #publishroomfactory
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :