Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Livre reçu en Masse Critique Spéciale Babelio, un grand merci aux Editions Flammarion et à Babelio.

 

Quatrième de couverture :

Sur cette photo, ce sont elles avant tout le reste. Elles ? Cinq amies d'enfance réunies pour quelques jours dans la maison d'Anna en plein Massachusetts. Tout le reste ? C'est ce qu'elles ont traversé, chacune, parfois ensemble, des quatre cents coups de l'adolescence jusqu'aux femmes qu'elles sont devenues, c'est-à-dire la vie et son cortège de mariages, séparations, enfants, drames et joies. Aujourd'hui le temps a passé et Anna, la forte tête du groupe, est malade. Mais pour l'heure, il y a encore cette amitié qui a survécu à tout et qui est, elle, plus vivante que jamais.
Avec ce roman dont la forme éclatée en fragments fait écho au « puzzle de la mémoire » que nous portons en chacun de nous, Victoria Redel signe une très belle ode à l'amitié à travers cinq portraits de femmes plus vraies que nature et réveille les questionnements qui nous traversent à toutes les étapes de la vie.

Avis et commentaires :

Nouvelle auteure américaine dont ce livre a été le premier à être traduit et vendu en français et indicutablement une auteure à suivre.

Oeuvre sensible narrant sous forme de chapîtres et flash back calendaires, le parcours de 5 amies ; "Le Club des Vieilles Amies", à l'heure où l'une des plus fortes personnalités de ce club, Clara, aborde une énième rechute dans un cancer aux rémissions successives. L'auteure s'attarde ainsi à retracer les vies de chacune, femmes au foyer, célibataire, homosexuelle, en reliant leur parcours et le déroulement de leur vie et leur destinée souvent orientée par les impulsions, comportements et fulgurences de Clara.

Les destinées, réflexions et attitude de ces femmes sont autant de positions purement féminines dans les événements de la vie (flirt, mariages, excés, maternité, avortement, choix de carrière ou d'orientations...) très actuelles et on le sent vécues par l'auteure.

A l'heure où les dés semblent, hélas, pipés pour elle, c'est une sorte de baroud d'honneur et un accompagnement intensif que vont lui offrir ses amies et cela même si certaine, y voyant un possible tournant dans leur propre vie, font tout pour que Clara abandonne son idée d'euthanasie. Ce sont aussi les réactions de ses frères et enfants, face à la probable issue fatale de sa maladie comme à sa volonté d'abandonner le combat face à la maladiie, que les lecteurs vont partager avec, parfois, une véritable empathie et une certaine émotion, pour peu qu'ils aient connu cela au sein de leur propres familles ou amis.

Il n'y a pas de pathos exagéré dans cette oeuvre bien équilibrée et si proche de notre humanité comme de nos lachetés ou positions face à l'imminence de la fin d'un lien intime.

Un livre de réflexions toute en nuance avec des moments de grandes joies, d'éclats de rire, de bonheurs comme de malheurs mais aussi d'orientation de sa vie.

Une bonne découverte et bien agréable lecture, même si parfois il y a des longueurs ou une trop grande multiplication des personnages.

Tag(s) : #Masse Critique Babelio
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :