Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Collection Empreinte Denoël.

Préface  d'Hippolyte Girardot.

Livre issu de la sélection du mois de novembre, merci de cette découverte.

Quatrième de couverture :

Du village où il vit, Maurice Pons raconte les étranges rumeurs qui entourent une certaine Mademoiselle B. :une créature sans âge, toujours vétue de blanc, qui attirerait les hommes et les pousserait au suicide. Maurice Pons, alors en mal d'écriture, se retrouve pris au coeur de l'enquête. Tout aussi méfiant que fasciné, il se passionne pour le cas de Mademoiselle B.

Avis et commentaires

J'avoue que ce livre est surprenant, prenant comme prétexte une série de morts inexpliquées, l'auteur n'hésite pas à se mettre en scène, quitte à mixer réalité et fiction  dans une chronique douce amère d'une région bien française très marquée encore par de vieilles superstitions. On est vite plongé dans cette intrigue mêlant des références telles que Maigret et les chroniques à "La Mare au Diable".

Penser que l'on va être plongé dans un polar ou dans une période de la vie de l'auteur est erronée, c'est tout le charme de ce roman. Phase de vie, illustration d'un mode de vie empreint d'un certain besoin de solitude de l'auteur, les difficultés de la création littéraire, la réminiscence des plus anciennes craintes et légendes, le danger des rumeurs incontrôlées, des personnalités provinciales atypiques et la peur de l’irrationnel, autant de pistes développées ici.

N’attendez pas non plus une véritable fin, au contraire, tout est ouvert, on s’attache à ce livre à cette écriture spécifique.

.Beaucoup de charme à ce récit bucolique et original

Tag(s) : #Editions Denoël
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :