Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

Quatrième de couverture :

 

Marie et Carole, deux amies d'enfance originaires de Lille se trouvent séparées quand Carole part vivre avec son mari Fabrice dans un petit village retiré de l'arrière-pays niçois.

Elles décident de s'écrire alors, mais au cours de ces échanges, la Carole que Marie connaissait si  bien semble peu à peu s'effacer

Que lui arrive-t-il et quel secret cherche-t-elle à cacher derrière ses mots si minutieusement pesés?

 

Avis et commentaires

Coeurs sensibles s'abstenir, Ce témoignage coup-de-poing est tout simplement magistral et terrible. Ce récit autobiographique est absolument prenant et constitue un nouveau document dans la dénonciation des  violences conjugales et de la difficulté pour ces femmes battues mais trop amoureuses et sensibles à retrouver lucudité et à dénoncer et quitter ces hommes possessifs et violents qu'elles "ont dans la peau. Terriblement d'actualité tant sur la lâcheté de l'environnement immédiat de ses femmes battues,que sur la difficulté de leur venir en aide et cela même si ce sont des êtres qui nous sont chers.

 

Une histoire d'amour commencée sur un coup de foudre,  un mariage après quelques mois seulement de liaison, Un homme brillant avec une façade de très grande civilité et un as de manipulation et Carole, totalement sous le charme sans s'interroger sur le passé de Fabrice va le suivre aveuglement dans une région totalement inconnue, à l'écart de tout centre urbain, 

​Très vite tous les projets qu'elles formaient (un travail indépendant pour elle, une vie sociale) sont réduits à néant et sans coup férir, elle suit les désrs de son mari, même si les doutes arrivent ; elle devient femme au foyer attendant son mari et subissant tout sans rechigner (des horaires tardifs de bureau, plus de sortie ni de vie de couple). Aveuglement c'est le mot qui s'impose, Fabrice dit cela et Carole s'exécute, les premiers mouvements ou gestes de violence à son égard suivis d'excuses, de simples agacements et le développement d'un profond sentiment de culpabilité. Néanmoins, un dernier rempart se refuse à tomber chez Carole alors que Fabrice l'exige ; l'enfant....

​Toute l'histoire est retraçée entre échanges de lettres avec son amie d'enfance, ses parents, des textos et surtout des phrase de carnets intimes qui vont, crescendo, faire comprendre au lecteur que le mal est profond que c'est bien un mari violent et possessif qui a remplacé le coup de foudre initial et les coups ne tardent pas à venir mais en société l'homme est brillant, cultivé et Carole encore sous le charme.

​Il n'y a pas d'échappatoire possible, la maison du couple est isolée, aucun téléphone fixe ni internet, les tentatives de vie sociale de Carole systématiquement sabotées, Que peut faire Marie pour faire comprendre à son amie que le danger est là et que son mari est dangereux, seulement des échanges épistolaires et de trop brèves visites.

​On tremble pour Carole,et on se surprend à lui dire de réagir et de fuir, par livre interposé... jsuqu'au déroulement final.
 

Selon le souhait de l'auteure, je n'ai ouvert sa lettre qu'à l'issue de ma lecture et  je reconnais que, là encore, l'émotion est palpable et prenante....

Merci.

Tag(s) : #Opération Coup de Coeur pour auteurs peu médiatisés 2014
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :