Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://i46.servimg.com/u/f46/14/46/91/53/97827510.jpghttp://i19.servimg.com/u/f19/12/19/39/57/11966610.png

 

Un grand merci aux Editions Points et au Forum Partage Lecture pour ce partenariat avec un auteur avec lequel je partage, par ailleurs la même passion de l'Egypte.

 

Quatrième de couverture :

 

La maison du Caire ne résonne plus des éclats de voix de la famille Batrakani. Seule la tante Dina, mondaine invétérée, perpêtue la mémoire des héritiers exilés de Georges, qui fut le roi du tarbouche. Mais l'heure est venue de rompre le dernier lien avec l'Egypte, ce pays autant aimé que redouté. Après une ultime soirée, Charles, le neveu de Dina, lui annoncera la vente de la demeure familiale.

 

Avis et commentaires :

 

De cet auteur, j'avais lu un ouvrage passionnant d'érudition "L'Egypte, passion française" et découvert ainsi un des meilleurs écrivains français contemporain, d'origine egyptienne. Je peux dire qu'à la fin de ce livre, je me suis précipité sur un autre de ses livres, assez proche de celui-ci "Le Tarbouche" qui me paraît complémentaire, tant l'histoire de cette famille d'origine libanaise et chrétienne est riche et m'a fait découvrir l'histoire moderne récente de ce pays si attachant et déroutant.

 

Cette histoire récente est celle que nous relate Charles, journaliste français aux attaches egyptiennes, bien qu'il ait dû à l'image de sa famille, quitter précipitament ce pays alors qu'il était encore jeune, à travers l'histoire du patriarche Georges "Bey" Batrakani,et de sa fantastique réussite commerciale avec ses tarbouches.

Par ses voyages périodiques en Egypte, à travers les lettres de son oncle et surtout des souvenirs de sa tante Dina, la seule à être rester en Egypte et à y mener encore une vie assez mondaine dans la demeure familiale, seule vestige de l'époque de la splendeur, nous fait partager la grandeur et la déchéance de sa famille au contact des évènements politiques, militaires qui vont bousculer violemment l'Egypte moderne.

Les destins de Georges, de sa femme et de ses fils si dissemblables se croisent le plus souvent violemment avec les conflits régionaux (nationalisation du canal de Suez, Guerre de six jours) et la succession des hommes politiques qui vont bousculer la société traditionellement calme et tempérée de ce pays (Nasser, Sadate...)

Comme souvent, ces expatriés qui sont arrivés sans un sou, fort de la culture orientale avec un profond sens du commerce et des affaires vont faire fortune, se faire accepter voir admirer par la société egyptienne dominante mais restent des étrangers et on va le leur faire payer aux premiers revers et changements politiques.

 

Par touche sensible, d'une écriture fluide et attachante, les souvenirs se bousculent, s'emboîtent, et les émois de Charles se bousculent, nous rendant cette famille bien attachante. Amours, hobbys, passe temps de chacun sont décrits avec un certain talent. Et le dernier chapître de cette dynastie, va s'imposer avec l'annonce de Charles de vente de la maison familiale lors d'un dernier repas à Dina.

 

Excellent partenariat à nouveau et pour moi une note de 8 / 10.

Tag(s) : #Mes critiques de livre lus

Partager cet article

Repost 0