Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un grand merci à BOB et à la maison d'edition "Aux Forges de Vulcain" qui m'ont permis de lire ce livre en partenarait.

Quatrième de couverture :

Vers la fin du XIXe siècle, un conférencier socialiste s’endort. Divagant, promenant son esprit jusque dans la belle campagne anglaise du XIVe siècle, il rencontre quelques paysans, un ancien soldat, un prêtre rebelle. Ces hommes sont prêts à se battre ; mais, cette fois, ce ne sera pas pour leurs seigneurs, mais contre eux. John Ball, le curé qui sert de guide à ces rebelles, résume la pensée de tous en quelques mots : « Quand Adam bêchait et qu’Eve filait, où était alors le gentilhomme ? ». À leur manière, chacun de ces deux hommes se retrouve perdu dans un monde qui ne lui correspond pas. La discussion entre ces deux révoltés, portés par le même amour des hommes, se prolongera toute la nuit.

Rêverie fantastique, nouvelle, traité philosophique, manifeste politique : Un rêve de John Ball, de l’écrivain, artiste, entrepreneur et militant William Morris (1834-1896) est tout cela à la fois. Il accompagne son lecteur dans un voyage onirique étonnant, mêlant aventures et réflexion, et qui s’achève sur un désir : celui de connaître « une lutte pleine d’espoir et une paix sans tâche, c’est-à-dire, en un mot, la vie ».

Avis et commentaires :

Traité onirique, livre original couplage entre un personnage historique du XIV ème siècle dont on conaît peu de choses ; John Ball, chapelain de la paroisse St Mary d'York, connu pour ses positions violentes contre la noblesse de son époque et fervent défenseur des plus humbles, à la tête de certaines jacqueries et Wiliam Morris actviste socialiste, poète du XIX ème siècle. 

William Morris, dans cette nouvelle imagine sa rencontre avec John Ball au coeur d'une de ces jacqueries paysannes et à la veille d'un combat clé. Ils vont alors l'un et l'autre se livrer à une définition de ce que devrait être la société idéale la plus juste. Description de combats, long exposé des thèses sociales et des rèves de chacun pendant lequel John Ball demande à cet homme du futur ce que produiront les siècles à venir pour l'établissement d'un sociète plus juste et égalitaire.

Nouvelle qui se lit vite, qui remet à plat les principales idéologies sociales des siècles passés, de l'évolution de cette utopie sociale défendu par John Ball. Vrai pladoyer très clair et exposé de manière extrêment facile pour les non initiés. Lecture agréable.

Tag(s) : #Mes critiques de livre lus

Partager cet article

Repost 0