Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un employé modèle

 

 Un grand merci aux Editions "Le Livre de Poche" et à Livraddict pour ce partenariait.

 

 

Présentation de l'éditeur :

 

Christchurch, Nouvelle-Zélande. Joe Middleton contrôle les moindres aspects de son existence. Célibataire, aux petits soins pour sa mère, il travaille comme homme de ménage au commissariat central de la ville. Ce qui lui permet d'être au fait des enquêtes criminelles en cours. En particulier celle relative au Boucher de Christchurch, un serial killer sanguinaire accusé d'avoir tué sept femmes dans des conditions atroces. Même si les modes opératoires sont semblables, Joe sait qu'une de ces femmes n'a pas été tuée par le Boucher de Christchurch. Il en est même certain, pour la simple raison qu'il est le Boucher de Christchurch. Contrarié par ce coup du sort, Joe décide de mener sa propre enquête afin de démasquer lui-même le plagiaire. Et, pourquoi pas, de lui faire endosser la responsabilité des autres meurtres. Variation sublime sur le thème du tueur en série, ce roman d'une originalité confondante transfigure tous les clichés du genre et révèle un nouvel auteur, dont on n'a pas fini d'entendre parler.

Quelques mots sur l'auteur :

Paul Cleave est né à Christchurch, Nouvelle-Zélande, en 1974. Un employé modèle est son premier roman. Il a connu un succès international retentissant, se classant dès sa parution en tête des meilleures ventes en Allemagne, au Japon, en Nouvelle-Zélande et en Australie.
Avis et commentaires :
Un seul mot pour moi, une révélation et des plus agréables. Lecteur habituels de polars, de quelque horizon qu'il soit, j'ai vraiment été emballé par ce livre, pas autant que "Le Chuchoteur" car le régistre est ici plus léger mais il entre dans mes dix bonnes surprises en terme de polar.
D'abord un nouvel horizon, puisque l'on se trouve porté en Nouvelle Zélande et puis vraiment une thématique originale même si l'on part, ici, aussi sur la traque d'un tueur en série, nous voilà plongé dans le quotidien sordide de Joe, employé de nettoyage au sein d'une brigade criminelle de Christchurch, victime d'une mère tyrannique, dont il n'arrive pas à se débarasser malgré des solutions radicales, dont la mort de son père (suicide ?) reste inexpliquée et qui, une fois le ménage fait, tue après les avoir violer six femmes, au hasard. A ces heures, il veut bien revendiquer cette série de six mais se refuse à se voir attribuer un septième meurtre qu'il n'a pas commis et va donc reprendre l'enquête des policiers pour trouver le véritable coupable et le lui faire payer.
La bonne surprise vient du ton volontairment cynique de ce meurtrier et des interventions de deux autres personnages féminins paradoxales, puisque pour Sally, sa collègue, ce garçon un peu dérangé lui rappelant un frère disparu tragiquement, mérite d'être aidé et aimé alors que pour Mélissa, tueuse en série de policiers, c'est une proie  à traquer et surtout à faire chanter. La rencontre de ces trois personnages, leurs sentiments vis à vis des uns et des autres et leurs envies contraires vont précipiter l'histoire et la fin de ce polar, vraiment, bien écrit.
A la fois drôle, avec un certain nombre de rebondissements, caustique, tout est agréablement monté pour captiver son lecteur et le faire sourire.
Tag(s) : #Mes critiques de livre lus

Partager cet article

Repost 0