Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://www.payot-rivages.net/couvertures/bassedef/9782743621230.jpg

 

http://img.over-blog.com/300x231/2/51/80/60/Dossier-2/Un-mot-des-titres.jpg

 

Livre lu dans le cadre de l'excellent challenge "Un mot, des Livres" sur le blog Aperto Libro dont voici le lien : link

Editions Rivages, livre de 668 pages. Pour ce livre Barbara Kingsolver a obtenu le prix Orange 2010.

 

Quatrième de couverture :

 

"Il y a , en chacun de nous, un autre monde. La chose la plus importante est toujours celle que l'on ne connaît pas"

Un autre monde raconte l'histoire de Harrissson William Shepherd, un personnage inoubliable, dont la recherche d'identité plonge le lecteur au coeur des événements les plus tumultueux du XX è siècle.

Barbara Kingsolver nous entraine dans un voyage épique, de la ville de Mexico des années 30- où le lecteur rencontre Frida Kahlo, Diego Riviera et Trotsky, leader politique en exil- à l'Amérique de roosevelt et J.Edgar Hoover, en plein maccarthysme.

Avec des personnages profondément attachants, souvent émouvants, un vrai sens de la descritpion des lieux et une analyse juste et intelligente de la façon dont les événements historiques et l'opinion publique peuvent façonner une vie, l'auteur a crée un bouleversant portrait d'artiste et s'interroge sur l'essence même de l'art..

 

Avis et commentaires

 

Passion de l'histoire en générale et des parcours entrecroisés de faits historiques, j'ai trouvé dans ce livre mon bonheur. Comment ne pas s'attacher à ce petit garçon solitaire, partagé entre deux mondes ; le Mexique et l'Amérique du Nord à l'image de ses parents l'une et l'autre dans chacun de ces deux pays.

Une enfance tourmentée avec une mère désespèrément vénale emmenant son fils avec elle des Etats Unis au Mexique, pays de ses origines, s'évertuant à chercher l'homme providentiel et fortuné qu'elle attend et passant de bras en bras dans une société particulièrement fermée, s'appuyant sur son fils d'une part puis au gré de ses rencontres le renvoyant à son père ou à sa propre débrouillardise.

Le père américain, ne l'a pas vu grandir, le récupère, au coeur de la grande dépression de 1929 puis le perd à nouveau. 

 

La vie de cet enfant, devenu écrivain, est profondément marqué par ce déchirement de la famille d'origine, de ses origines en particulier. C'est seul qu'il va traverser le XXème siècle, un carnet toujours à la main, un talent et une facilité artistique certain, rencontrant au hasard de sa quète identitaire, peintre (Frieda Kahlo), révolutionnaire en exil (Trotsky), politiciens (Hoover, Roosevelt) et se révélant un observateur de talent des affres des relations de ces deux pays, leurs travers (racisme, ségrégation), hauts et bas militaires, politiques et économiques. Il sera même obligé de fuir cette histoire trouble, poursuivi par la justice américaine à la très honteuse époque du maccarthysme, pour ses engagements et ses amitiés..

 

Passionnante rencontre d'un homme à l'histoire personelle trouble, saccadée, compagnon, spectateur mais aussi acteur de la grande histoire de ce continent américain. Récit à deux voix,  celui de notre héros  et de son archiviste sorte d'exécuteur testamentaire mais aussi témoin précieux. Récit étalé de 1929 à 1951.

Tag(s) : #Mes critiques de livre lus

Partager cet article

Repost 0