Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/1/4/7/9782290041741.jpg

 

"On peut effacer votre mémoire pas votre passé".

 

Quatrième de couverture :

 

1773 : Mesmer invente l'hypnose.

1886 : Freud invente la psychanalyse.

2012 : Draken invente le sérum.

 

Une injection. 

Sept minutes pour accéder au subconscient profond d'Emily Scott.

Un carnet pour décrypter ses visions fantasmagoriques.

Quelques jours pour empêcher le pire.

Mais quand les morts suspectes se multiplient le NYPD se pose une question : Arthur Draken est-il un psychiatre de génie ou un dangereux criminel ?

 

Avis et commentaires

 

Précédé par une réputation et un lancement médiatique conséquent, j'ai cédé à l'appel de "Sérum" et ma foi ce premier épisode est assez bien construit pour que je me lance dans la lecture du cycle, je le crains (pour ma PAL)

 

D'une poursuite trépidente d'une jeune femme blonde, on passe à l'enquétrice Lola avec son fils Adam et à son équipe comme au psychiatre au rôle trouble Draken, toutes les cartes sont sur la table. Qui sont les mystérieux hommes qui poursuivent pour la tuer la jeune femme blonde baptisée pour le coup Emily mais qui est totalement amnésique?

Pourquoi s'entretuent-ils ? Et pourquoi déménage t'on tout un batîment "le centre" ? 

 

Rythme, démons intérieurs de Lola; mystères, flash code bien placés et conclusion provisoire sur une expérience dangereuse mais non explicite, c'est une lecture enthousiaste qui nous porte vers la suite.

 

A découvrir absolument.

 

 

Tag(s) : #Mes critiques de livre lus

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :