Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51BZXEE-BHL._AA115_.jpg

 

Quatrième de couverture :

 

Dans un paysage dominé par une usine chimique abandonnée, au milieu de bois empoisonnés, l'Intraville, aux immeubles hatés de bandes d'enfants sauvages, aux adultes malades ou lâches, est devenue un modèle d'enfer contemporain. Année après année, dans l'indifférence générale, des écoliers disparaissent près de la vieille usine, ils sont considérés par la police comme des fugueurs.

Léonard et ses amis vivent là dans un état de terreur latente et de fascination pour la violence. pourtant léonard déclare que, si on veut rester en vie, ce qui est difficile dans l'Intraville, il faut aimer quelqe chose. il est plein d'espoir et de passion, il aime les livres et les filles.

Il y a dans ce roman tous les ingrédients d'un thriller mais le lecteur est toujours pris à contrepied par la beauté de l'écriture, par les changements de points de vue et leur ambiguîté, par le raffinement de la réflexion sur la façon de raconter les histoires et les abîmes les plus noirs de la psychologie. on a le souffle coupé, mais on ne sait pas si c'est par le respect et l'admiration ou par la peur. On est terrifié mais aussi touché par la grâce d'un texte littéraire rare.

 

Avis et commentaires

 

Difficile exercice de parler de ce livre atypique, à la fin de ma lecture, je ne sais toujours pas dans quel genre le classer : suspense, thriller, dystopie... Probablement le plus dans la dernière catégorie.

 

En tout cas c'est une écriture de qualité, imagée, belle, quasi poétique dans certaines de ce ses métaphores. L'histoire est difficile à expliquer, on suit les destins de plusieurs personnages, le principal étant  Léonard, dans une ville cauchemardesque, marquée par la disparition de jeunes garçons dont personne ne sait ou ne veut savoir ce qu'ils sont devenus. Ville poubelle  car profondément et définitivement oubliée de tous, devenue un no man's land par son niveau de très grave pollution chimique d'où personne ne peut sortir ou rentrer. 

Ville dont les dirigeants sont corrompus; la police choisie par ses membres corrompus, les adultes y sont peu présents (malades ou mourant pour la plupart= laissant leurs enfants libres et livrés à eux -mêmes. Un destin va être plus particulièrement mis en avant : Léonard, jeune homme passionné de lecture, intelligent, en pleine découverte amoureuse et qui va sombrer dans une histoire singulière.

 

Le suspense est constant, les énigmes se multiplient et le dénouement (en est-ce vraiment un d'ailleurs, le langage est de qualité et Léonard , dans une certaine mesure, attachant.

 

Auteur et livre à découvrir donc.

 

 

Tag(s) : #Mes critiques de livre lus

Partager cet article

Repost 0