Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://www.thebookedition.com/images/couv-products-79355.png

 

http://4.bp.blogspot.com/-ctTQ2aBgGHo/T_hBO7iG9EI/AAAAAAAABU4/at30lGnvzV8/s1600/banniere.jpg

 

http://www.bricabook.fr/wp-content/uploads/2012/09/logochallenge2.png

 

Quatrième de couverture 

 

Nathalie RIBIERRE - DUBILE est née à Gradignan (en Gironde), il y a 40 ans. Fascinée par l'écriture, elle débuta l'écriture des nouvelles dès l'âge de 15 ans. Mais elle n'eut jamais le courage de se lancer dans la carrière d'écrivain. Elle devient enseignante, et écrivit pour le plaisir sur des cahiers d'écoliers. Lorsqu'un jour une amie lui demande de lui laisser lire ce qu'elle écrit, c'est le déclic et voilà un premier roman à la fois sentimental et Chick-li, qui définit bien son mode de vie.

 

Avis et commentaires 

 

Second livre lu dans le cadre de cette opération "Coup de Coeur pour auteurs peu médiatisés".

 

Une idée à la base de ce roman, imaginez le rôle et la vie de la femme du  Ministre de l'Intérieur prénommé Paul, qui séduit, au niveau des premières pages, notre côté voyeur de ce "monde médiatico - politique" où nous ne sommes pas....

 

En 21 chapitres, nous allons suivre donc Betty, cette épouse très bon chic - bon genre, son quotidien plutôt doré, les coulisses de la rencontre avec Paul, son parcours professionnel très typé aussi en tant qu'avocate, ses relations avec sa fille Salomé, sa  vie idéale et plutôt d'une grande vacuité entouré de copines avocates, pour certaine homosexuelles, bref un quotidien des plus argentés assez cliché.

 

Avocate de formation, mère de famille, écrivaine à ses heures perdues, Betty, personnage d'une grande pauvreté, tout semble se passer pour le mieux du monde jusqu'au jour où on lui propose de mettre à profit son temps libre, évidemment le carnet de relation de son mari ministre au service d'une fondation pour les personnes en difficulté. Un cliché à nouveau tant notre actualité s'en fait, maintes fois l'écho.

C'est donc sans surprise que Betty va rencontrer dans cette association  l'antithèse de son mari en la personne d'un rappeur, Jesse,  à la mode et céder, sans grosse résistance par ailleurs à sa première avance.

La gestion de cette relation adultère va donc constituer l'essentiel du contenu de ce roman avec toutes les répercussions, les plus souvent catastrophique dans une vie si bien ordonnée et là encore je regrette de ne pas y avoir trouvé la petite étincelle, le non cliché qui peut faire rebondir ce roman.

 

Le traitement des tribulations de Betty et de ses plus proches est des plus classiques, les descriptions des personnages (ministre, avocates d'affaires, monde du rap) n'échappent pas non plus à une certaine caricature. La reconversion et ré orientation de Betty de sa vie professionnelle et personnelle ne vont pas non plus être surprenants. 

 

Un livre plaisant néanmoins sans excès, regret de certaines fautes de frappe, des personnages peu creusés, c'est une lecture facile qui se lit très vite.

 

Tag(s) : #Mes critiques de livre lus

Partager cet article

Repost 0