Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/Grandes110/9/8/7/9782867465789.gif

 

Livre lu dans le cadre de l'élection du Prix Littéraire des Inter Ce, des Lecteurs Angevins et des Lycéens pour l'Edition 2012.

 

Quatrième de couverture

 

La maison familiale au Maroc, lieu de l'enfance et des souvenirs, elle n'y passait plus que des vacances...

Rosa l a quittée il y a vingt ans, pour faire un beau mariage en métropole, au milieu des années cinquante, au moment où l Histoire a changé la donne. Alors quand Egon, son second père meurt, ce retour aux sources ne peut être que boulversant. Chaque objet effleuré, chaque tiroir ouvert, chaque propos échangé avec sa vieille nourrice ou sa volubile marraine, réveille un nouveau fantôme. Face au passé, à ce deuil qui fait écho à d autres deuils, à la transmission inattendue de secrets de famille, ce sont ses propres choix de vie qu'elle va comprendre peu à peu et remettre en question ...

 

Avis et commentaires :

 

Premier livre lu dans le cadre de cette opération et déjà l'impression que cette sélection peu mise en avant à l'automne 2011 regroupe de véritables perles de lecture.

 

Alors oui, le leitmotiv de cette rentrée littéraire (présent dans de nombreux livres) ; à savoir la mort d'un être cher et ses répercussions est le point de départ de ce livre mais cela s'arrête là.

Il faut le découvrir et par la même son auteure tant l'écriture et la sensibilité sont au rendez vous.

 

Une vie de femme, mère de famille d'enfants déjà adultes et d'épouse comblée au sein d'un quartier bourgois et aisé peut cacher bien des choses. Rosa, notre héroïne, est née au Maroc au sein d'une famille de colons, à l'époque de l'Empire Colonial Français, ce fut d'ailleurs ses seuls moments  de joie pleine. Après s'être marié, elle a chaussé ses chaussons de mère au foyer soumise mais à l'heure où les enfants ont grandi, ont commencé à fonder leur propore famille, les relations avec son mari sont au point mort, avec toujours chaque année sa parenthèse enchantée au Maroc auprès de son beau père aimé. Ce dernier meurt brusquement et Rosa décide sur un coup de tête à revenir au Maroc pour prendre une décision sur l'héritage qu'il lui laisse.

 

Partagée entre la volonté de tout laisser et vendre au fils de sa nourrice, elle va se retrouver plongée dans l'histoire familliale qu'elle ignorait et son récit est entrecoupé par celui de ce beau père, d'origine allemande, qui se réfugia au Maroc à l'époque nazie, se vit accueilli par les parents de Rosa, puis, à la mort du père de Rosa, épousa sa veuve et éduqua ainsi Rosa. 

Histoire familiale plongée dans la grande Histoire mais profondément enracinée au Maroc.

 

Enracinement, déracinement, une grande sensibilité dans tout le récit. Le destine d'une femme qui doit choisir.

 

Un livre fort.

 

 

Tag(s) : #Mes critiques de livre lus

Partager cet article

Repost 0