Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quatrième de couverture :

En 1992, l’union soviétique s’effondre et la population estonienne fête le départ des Russes. Mais la vieille Aliide, elle, redoute les pillages et vit terrée dans sa maison, au fin fond des campagnes.

Ainsi, lorsqu’elle trouve Zara dans son jardin, une jeune femme qui semble en grande détresse, elle hésite à lui ouvrir sa porte. Ces deux femmes vont faire connaissance, et un lourd secret de famille va se révéler, en lien avec le passé de l’occupation soviétique et l’amour qu’Aliide a ressenti pour Hans, un résistant. La vieille dame va alors décider de protéger Zara jusqu’au bout, quel qu’en soit le prix.
Avis et commentaires :
Enfin un livre qui tient toutes les promesses que la rumeur publique, les revues littéraires et les médias vantaient.
Craignant de ne pas y trouver mon bonheur, tant la thématique semblait un peu lourde, je m'y suis perdu avec joie et ravissement. 
Un premier livre de cette auteure de talent, mélange historique de qualité sur les petite pays slaves à l'histoire agitée et à l'indépendance toujours remise en question tant par les allemands, les pays scandinaves puis l'URSS à l'issue de la seconde guerre mondiale et enfin la chute de cet empire et enfin de nos jours de nouvelles entités en cours d'intégration de la CEE. Documentée, cette description, les héros d'un jour d'abord nazis puis communistes et tout cela en moins de 40 ans et comment les malheureux ressortissants ont du s'adapter aux pouvoirs en place, le plus souvent au prix fort du sang.
Le pari est ambitieux entre l'histoire de Zara vivant avec sa mère et une grand mère au passé bien énigmatique cherchant à fuir sa misérable existence et séduite par un proxénète violent qui va l'emmener et la maltraiter puis en fuite arrivant dans la ferme de la non moins énigmatique Aliide avec une photo et des questions bien étranges.  
Aliide dont on découvre au fur et à mesure du livre son passé, ses difficultés avec sa soeur Ingel qui lui a volé celui qu'elle voulait pour mari, Hans (origine allemande et personnage trouble dont les sympathies nazies vont l'amener à se cacher) mais qui ne l'a jamais voulu. Histoire d'amour contrariée, vengeance contre sa soeur et sa fille, mariage de raison avec Martin, le communiste notoire.
Petites histoires de haines, d'amours déçus, d'espoirs trahis, des vies difficiles dans ces petites provinces baltes au coeur de la grande Histoire qui lamine tout et force les uns et les autres à choisir un camp le plus souvent ou à survivre voir mourir.
Très bon livre, un peu dense parfois, à la fin prévisible mais non dans les premières pages. Un bon moment combinant Histoire et Idéologies dures.
Tag(s) : #Mes critiques de livre lus

Partager cet article

Repost 0