Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Oklahoma boy tome 2 - Iron and flesh par Gilbert

Blog-O-Book

Un grand merci à BOB et aux éditions Manolosanctis pour cette initiation (en ce qui me concerne) à la BD, non classique.

Dernière de couverture :

Après une enfance difficile marquée par le fanatisme religieux et les drames familiaux, Oklahoma Boy s engage dans l armée pour y devenir aumônier. Le chaos ambiant de la guerre, transformant les hommes en véritables machines à tuer, le plonge cependant dans le désarroi : à quoi bon bénir des membres épars ? Dieu a-t-il seulement une place en ces lieux ? Confronté à l absurdité, Oklahoma tentera non sans peine de concilier ses convictions et sa propre survie. Après Oklahoma Boy, ce deuxième volume de la trilogie éponyme explore le genre de la guerre. De par son trait audacieux, Thomas Gilbert nous invite à partager le dilemme moral de son héros, et nous propulse sans détour en plein c ur d un enfer épique et captivant.

Avis et commentaires :

Encore une fois, ce partenariat fut pour moi l'occasion de sortir de la BD classique et de ma quasi totale méconnaissance de cette autre forme importante de littérature. Je n'ai pas non plus eu l'occasion de découvrir le premier tome de cette trilogie sur le personnage d' Oklaoma Boy écrit et dessiné par Thomas Gilbert dont  "Iron et Flesh" est le second tome, ce qui m'avait, dans un premier temps fait peur s'il y avait un quelconque lien entre le premier et ce second volume.

Crainte inutile, car dans les faits, on le lit sans avoir besoin de se voir expliquer ce qui s'est passé auparavant. Je ressors de cette lecture avec un sentiment mitigé...

L'histoire est claire, nous sommes plongés dès les premières pages dans l'enfer d'une guerre, probablement la première guerre mondiale avec des extraits bibliques et des scènes de tueries assez atroces, dans lesquelles notre héros prend une part plus qu'active ainsi que d'autre personnages d'infortune. Les dessins sont violents, le rendu du conflit, des assauts, des combats corps à corps sont plus que chargés en détails morbides. On découvre ainsi au fur et à mesure des pages l'histoire de ces combattants américains, pour la plupart des bons pères de familles, jeunes pour certains, qui par l'horreur du conflit ont recours à leurs plus bas instincts.

Notre héros, engagé comme pasteur au sein des armées sur le front, va passer ainsi d'une mission à priori pacifique, de soutien et de bénédiction des soldats à celle d'un combattant sanguinaire, torturé spirituellement entre sa foi en dieu, sa vocation initiale de pasteur et l'horreur des corps déchiquetés ou des soldats grièvement blessés auxquels il ne peut rien apporter comme soulagement spirituel. Confronté à l'ennemi, il devient ainsi soldat sanguinaire et doté d'une prodigieuse volonté de tuer et d'exterminer, symboliquement ce sont en fait des épreuves que lui envoient les forces du mal pour lui faire quitter sa foi. Le combat entre le malin et dieu à travers Oklahoma Boy et ses doutes constants est donc la thématique de ce livre, va t'il abandonner sa foi ou au contraire s'en trouver renforcé ? Dieu va t'il lui envoyer le signe qu'il attend ?

Livre violent donc sur la nature humaine versatile et son évolution dans un sens ou dans l'autre selon les circonstances, sur la quête d'un dieu ou d'une religion et sur la stupidité et l'horreur de la guerre. 

Je pense que je vais chercher à lire le premier tome et attendre le troisième mais ce fut pourtant une BD dure avec la tentation de la refermer tant les images et les dessins sont violents.

Tag(s) : #Mes critiques de livre lus

Partager cet article

Repost 0