Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Un grand merci aux Editions Belfond, à travers l'envoi des épreuves de ce livre pour une lecture, hors partenariat et à BOB, le lien indispensale, entre ma passion de lecteur  et les éditeurs.

Présentation de l'éditeur

Comédie de moeurs, tableau social de l'Angleterre des vingt dernières années, mais surtout sublime histoire d'amour, Un jour est le livre qui a fait chavirer l'Europe tout entière. Superbement construit, un roman drôle et lucide sur l'amitié, le passage à l'âge adulte, les occasions manquées, les illusions perdues. Lui, Dexter, issu d'un milieu aisé, séduisant, sûr de lui, insouciant. Elle, Emma, d'origine modeste, charmante qui s'ignore, bourrée de complexes, de principes et de convictions. Nous sommes le 15 juillet 1988. Margaret Thatcher est au pouvoir, la new wave bat son plein, Dexter et Emma viennent de passer une nuit ensemble. Ces deux-là ne le savent pas encore mais ils ont vécu un coup de foudre. D'année en année, Dexter et Emma vont se chercher, se perdre, s'aimer, se détester, se séparer, et finir par comprendre qu'ils ne sont jamais aussi heureux que lorsqu'ils sont ensemble. Nous sommes le 15 juillet 2004. Tony Blair est Premier ministre, Robbie Williams cartonne et la vie, la vie qui va, réserve encore bien des surprises...
Avis et commentaires :
Cet auteur m'était totalement inconnu et je me suis donc attaqué à la lecture des épreuves de ce livre, sans à priori et avec grand plaisir.
Appréciant la lecture d'auteurs anglophones à la Coe, je peux dire avoir retrouvé la littérature anglaise telle que je l'aime dans ce livre ; à savoir truculence, un ton sarcastique, une description sans pitié du monde de la télévision qui faite et défait des stars, une vision sans pitié des liens mi affectifs / mi amoureux / mi amicaux entre un homme, issu d'un milieu huppé, et d'une femme pour laquelle rien n'est acquis et d'un classe plus moyenne se jouant l'éternel illusion de la persistance et la fiabilité de l'amitié homme / femme après avoir connu l'amour physique.
Dexter, notre anti héros, joue la carte de la facilité, au niveau professionnel, en cédant aux sirènes d'un travail facile de star plus ou moins éphèmère de télévision et de la célébrité comme de la fortune, décevant ainsi sa famille avec une mère très malade et toujours à la recherche de l'histoire d'amour. En attendant, il papillonne entre alcool, drogues, plans amoureux foireux et continue à abreuver son flirt de fin d'étude en anecdotes sur sa vie et en faisant d'Emma, bien malgrè elle, sa confidente, le témoin de son échec général et en ne se privant pas de la traiter de manière assez abjecte.
Emma, la plus lucide des deux, va essayer de se bâtir un plan professionnel difficile dans l'enseignement, dans des conditions pécuniaires assez difficiles. Elle craignait dès leur première nuit passée ensemble le jour de fin d'étude, une relation avec Dexter, sans vraiment d'avenir. En
La plus grosse partie de ce livre, à l'humeur et l'humour caustique, mais aussi cruel va décrire à plusieurs moment de leur vie leur va et vient mi amoureux - mi amical. L'un se répand en histoire foireuse avec des coups d'un soir mais aussi se livrer à un certain nombre de remarques cruelles sur le mode de vie d'Emma, son compagnon (il est vrai un pauvre type) mais oscille entre amitié et amour. Emma subit, plus ou moins bien, cette intrusion et leur amitié.
Le style est caustique, sans illusion, désepérement critique mais jouissif.
Un régal de lecture.
Tag(s) : #Mes critiques de livre lus

Partager cet article

Repost 0