Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://ecx.images-amazon.com/images/I/512C44749ZL._SL500_AA300_.jpg

 

http://yspaddaden.files.wordpress.com/2011/12/2012.jpg?w=229&h=300

Lu dans le cadre du Challenge '"Les 12 d'Ys"

 

Volume 2 : Maus "Et c'est là que mes ennuis ont commencé" 

 

Avis et Commentaires :

 

Poursuite du récit de vie de ses parents juifs polonais avec la montée d'un cran dans l'horreur du génocide annoncé et mis en place par les nazis. Lecture d'autant plus difficile que j'ai eu, moi-même l'occasion de me rendre à Auschwitz, il y a quelques années et que ce fut le choc que l'on peut escompter. 

 

Vie dans les camps Auschwitz , le bon kapo, les amis de captivité puis Dachau , la chance inouie de s'en être sorti et le retour d'Anja, la femme aimée et la mère du narrateur / dessinateur . Pour eux, les miraculés, vient le temps de la honte d'"être encore vivant alors que la plus grosse partie de leurs amis et de leur famille n'en sont jamais revenus. La douleur toujours de la perte de Richieu, le premier enfant, celui qui restera le préféré et le développement d'un sentiment de culpabilité du narrateur.

 

C'est aussi, toujours en filigrame un autre drame qui reste traumatisant, le suicide d'Anja, la mère dont on n'arrive pas à expliquer le geste.

 

Si le père s'est remarié, il se montre tyrannique envers sa seconde femme, son fils et est vraiment perçu, histoire personnelle surement , comme une caricature (radin, refus de la moindre dépense, peur consante de manquer de nourriture et d'argent). A l'heure où la seconde femme de Vladek part puis revient., le narrateur poursuit sa quête de vérité et de recherche identitaire.

 

Toujours le même choc qu'à la lecture du premier volume, une certaine gêne dans la description caricaturale de Vladek, le père, qui faisait le poncif des nazis à leur prise de pouvoir et leur alibi au génocide.

Tag(s) : #Mes critiques de livre lus

Partager cet article

Repost 0