Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Roman édité par les Editions Héloïse d'Ormesson

Code ISBN :978-2-35087-155-4

Prix : 14 €

Nombre de pages : 126

 

Blog-O-Book Livre lu grâce au partenariat Blog O Book

 

Quatrième de couverture :

Les Vosges, sous l'Occupation. Maria est institutrice. Un matin, les maquisards viennent la chercher devant sa classe. Jean, son mari, est collabo. Elle n'en savait rien.

Pour avoir été la femme d'un traître, pour l'avoir aimé, Maria paiera. Marquée à vi par la cruauté de ceux que la France élève bientôt au rang de héros, elle ne révélera jamais le châtiment qui lui a été injustement infligé.

Soixante ans plus tard, un jeune homme arrive dans cette contrée, à la recherche d'une pensionnaire de la maison de retraite. dans son périple l'accompagne la voix envoûtante d'une cnteuse qui, sur les ondes de la radio locale, évoque l'histoire de ces terres où gèlent les eaux de la Moselle.

Avec, "Maria", Pierre Pelot revient à sa géographie intime, honorant, dans une langue percurante et sensible, une région rude et secrète.

"La Barbarie n'est pas le monopole du camp ennemi".

 

Avis et commentaires :

Lorrain d'origine, j'ai toujours eu plaisir à lire cet écrivain du même terroir que moi, l'évocation de notre histoire commune, trop peu connue  ou trop mal perçue par nos compatriotes ajoutée à une description de la face sombre que couvrit aussi la Résistance à la Libération, ce sont les rasions qui m'ont encouragées à postuler à ce partenariat.

Autant le dire, tout de suite, à l'image de ses autres livres, ce petit ouvrage fut un vrai bonheur de lecture. J'ai retrouvé la construction de l'ensemble équilibrée et dans un français parfait. Le parallèle fait, tout au long du livre, entre un homme à la  recherche de son passé, la voix de la vieille dame contant l'histoire de la région Lorraine et le calvaire de Marie, cette institutrice, à la Libération, laisse peu de place au suspense mais est logique et intéressant.

L'histoire de chacun des protagonistes se décline lentement ; une quête à la limite du policier par le narrateur principal arrivant et découvrant les Vosges à la recherche d'une dénommée Maria LOEWELL, née en 1921, la tragique arrestation et le massacre d'innocents par les nazis en pleine déroute, des hommes et femmes se découvrant résistants à la dernière minute, les dérives de ces pseudos maquisards avec l'arrestation par leur soin d'une jeune institutrice, par ailleurs aussi la co propriétaire du café / épicerie du village, et les dérives (violences, viols, exactions et pseudo procès) et enfin l'histoire de la région narrée par une vieille femme sur une radio locale.

Tout cela est très détaillé et du point de vue historique de bonne facture et parfaitement chroniqué, le suspense n'est pas le but recherché mais tous ces récits s'embriquent parfaitement pour une fin attendue mais il n'y a aucune déception lorsqu'on clôture ce livre.

Tag(s) : #Mes critiques de livre lus

Partager cet article

Repost 0