Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les leçons du mal

Je remercie les équipes du Seuil et de Babelio qui m'ont permis de découvrir, suite à leur jeu -concours Seuil Policiers sur Babilio, le livre de Thomas H.Cook "Les Leçons du Mal". Premier livre de cet auteur qui m'a été donné de lire avec un grand intérêt.

Résumé du livre

A la fin de ses études universitairesJack Branch revient enseigner dans la petite ville du Mississippi où il a grandi, dans l'école où son propre père enseignait. Dans son cours, qui a pour thème le Mal et ses représentations à travers l'art et l'histoire, un élève semble isolé, un peu étrange. Il s'appelle Eddie Miller, et son père est mort après avoir été condamné pour le meurtre d'une étudiante. Peu à peu, Jack se prend d'affection pour le gamin, à qui il suggère d'écrire son devoir de fin de trimestre sur son père, afin de se libérer du poids du passé. Alors que le jeune Eddie enquête pour sa dissertation, le passé de Jack lui-même refait surface – empêtré dans son désir de sauver Eddie, inquiet au sujet de son père, impuissant face à ses propres illusions, Jack se retrouve insidieusement happé dans une tragédie digne de ses propres cours sur le Mal.

 

Avis et commentaires :

 

Enthousiasmant et original sont les deux premiers qualificatifs qui me viennent à l'esprit à la clotûre de ce livre. 

Dans ce livre, classé Policiers, on est happé par l'histoire qui se construit sous nos yeux, un drame s'est produit, un procés a eu lieu et on assiste à un récit choral des principaux acteurs, le plus souvent totalement impliqué malgré eux.

C'est avant tout le récit de Jack Branch vieil homme narrant ses débuts de jeune professeur débutant à l'époque des faits, à l'histoire familliale troublée et l'ombre forte de son père, ses cours de littérature portent sur l'historique et les fondements du mal depuis l'antiquité. Son attachement à un de ses élèves, Eddie, être sensible et rejeté majoritairement avec lui aussi un historique paternel très lourd, va être à l'origine du drame, qui transpire durant tout le livre, en demandant à chacun de ses élèves de partir sur l'évocation d'être personnifiant le mal à travers l'histoire, y compris son histoire personnelle.

Les rapports entre sa classe et Jack, le sheriff local assez obtu, ses collègues, son père et surtout l'accompagnement d'Eddie dans une sorte de contre enquête policière sur son père, puis vers la fin du livre une certaine jalousie de Jack envers son protégé et les relations que ce dernier avec le père de Jack, toutes les pièces du puzzle s'emboîtent, amenant parfois le lecteur à prendre une diresction puis son contraire.

Un vrai suspense, des acteurs et intervenants jeunes à l'époque du drame puis à le fin de leur vie, des portraits au scalpel de cette population du Mississippi et tout un fond de racisme historique, que des ingrédients de choix pour enfin connaître les circonstances et détails du drame.

 

Livre dont je n'ai pas pu m'arracher avant de le refermer.



 

Tag(s) : #Mes critiques de livre lus

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :