Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41TdA6uQapL._AA115_.jpg



Titre : Le poids du passé
Auteur : Charlotte Link
Nbre de pages : 572

Quatrième de couverture :
Présentation de l'éditeur
Virginia mène une existence sans surprise dans sa demeure isolée du Norfolk, entourée de son mari et de sa fille. Jusqu'au soir où Nathan frappe à sa porte. Elle reconnaît aussitôt le naufragé qu'elle avait secouru quelques semaines auparavant. Pour la seconde fois, l'homme vient lui demander l'hospitalité, et Virginia laisse s'immiscer dans sa vie ce troublant inconnu... Mais lorsque deux enfants de la région sont assassinés, et que sa propre fille disparaît, Virginia, désespérée, se met à soupçonner Nathan. Doit-elle regretter de s'être autant livrée à lui ?

Biographie de l'auteur
Née en 1963, Charlotte Link est devenue, avec La maison des soeurs, Les roses de Guernesey et L'invité de la dernière heure, l'un des auteurs les plus populaires d'Allemagne. Son dernier roman, La dernière trace, est paru aux Presses de la Cité.

Je tiens à remercier Thot et les éditions J'ai Lu pour ce partenariat, l'occasion, à nouveau pour moi, de découvrir une nouvelle auteure.

Histoire, personnages et avis :

En préambule, je considère ce livre comme un roman et non comme un thriller / policier, comme c'est d'ailleurs indiqué en première page. De fait la partie policière ne représente qu'une vingtaine de pages sur un livre qui en compte 572 pages.

Ce livre partagé en trois partie s'échelonne du 6 août au 12 septembre 2006 avec un prologue datant d'avril 1995 qu'on ne comprend qu'à la quasi fin du roman. Vont se confronter d'une manière ou d'une autre, autour de la disparition de petites filles, quatre familles d'horizons différents. 

Sur un fond d'enquête policière très léger, Virginia et Frédéric , riche banquier avec un destin politique,vont voir se déliter leur couple avec l'arrivée inopinée et accidentelle d'un couple allemand dans leur vie. Pour Virginia c'est même l'occasion de revenir sur son passé sombre et une faute indélébile qui la culpabilise.

La personnalité de Nathan, pseudo écrivain et aventurier séducteur qui va permettre à Virginia de se révéler et de permettre ainsi au lecteur de comprendre sa personnalité trouble et son passé si lourd comme son état permanent très passif. C'est d'ailleurs le fil rouge du livre.

On n'a pas dans ce livre les descriptions morbides que l'on pourrait craindre avec un tueur d'enfant pédophile, ce n'est d'ailleurs pas lui le point majeur de l'histoire, il ne sert qu'à lier ces histoires de vie différentes.

Les portraits des familles mono parentales sont terribles, les trois couples autour desquels tourne ce roman ne sont pas non plus des exemples.

Ce roman prenant, malgré certaines longueurs, se lit avec un certain plaisir même si je n'ai pas eu la volonté de le dévorer d'une traite.

Bon livre d'été, ma note : 15/20 pour son originalité.

Tag(s) : #Mes critiques de livre lus

Partager cet article

Repost 0