Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Détails sur le produit

 

Présentation de l'éditeur

Raúl da Silva, taupe du contre-espionnage infiltrée dans le gouvernement d'Allende, n'aura pas su protéger sa compagne chilienne lors du coup d État de Pinochet. En 1992, lorsqu'il se retrouve au coeur de la guerre en Bosnie-Herzégovine, le destin frappe à nouveau, manquant lui arracher pour la seconde fois la femme qu'il aime. De retour en France, Raúl est amené à enquêter sur les séquelles des réseaux d'exfiltration des criminels de guerre mis en place par le Vatican après la Seconde Guerre mondiale. Manipulé par Mathieu Sombart, un homme de l'ombre qui fut en 1944 aux prises avec les scories de l'Occupation, traqué par des tueurs liés à une organisation intégriste catholique et les services secrets serbes et croates, Raúl voit se profiler le fantôme de Szkolnikoff, maître du marché noir, à l'origine d'un gigantesque pillage savamment organisé par les nazis. « Le crépuscule des hyènes » projette une lumière crue sur un aspect méconnu de l'Histoire du XXe siècle.
Avis et commentaires :
C'est une habitude avec cet éditeur très exclusif dans sa ligne de publication ; chaque livre est unique par sa thématique et l'originalité de ses auteurs. 
Une nouvelle publication brillante, très documentée sur les soubresauts de la fin du XX ème siècle et de ses génocides humains (seconde guerre mondiale, ex yougoslavie, fin d'Allende en Argentine). Tour cela s'articule avec de très nombreux personnages (parfois difficiles à identifier et à situer) qui vont s'enchaîner dans cette époque trouble autour du héros principal Raul da Silva et de son périple au sein du contre espionnage. John C. Patrick nous entraîne allègrement et violemment dans la quête de son personnage et du trésor supposé volé aux juifs durant la seconde guerre mondiale et qui passe de mains en mains.
Des mains et des loges obscures (anti communiste, Opus Deï) à travers lesquelles Raul Da Silva, à travers ses drames personnels liés essentiellement aux femmes de sa vie, va devoir faire la part des choses et le plus souvent par la violence dans le sud de la France.
Foultitude de personnages réels ou non, mêles à l'histoire sombre de l'Europe, mais l'ensemble reste crédible sur, je l'imagine, un fond conséquent d'archives historiques. Il faut néanmoins prendre ses repères et des notes pour suivre l'esprit tortueux de John C Patrick.
Lecture commune au sein du Forum Partage Lecture.
Ma note : 6 / 10
Tag(s) : #Mes critiques de livre lus

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :