Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Le Club des incorrigibles optimistes

 

 

Un grand merci à Babelio pour cette découverte. En attendant d'autres Masse Critique.

 

Quatrième de couverture :

Michel Marini avait douze ans en 1959, à l'époque du rock'n'roll et de la guerre d'Algérie. Il était photographe amateur, lecteur compulsif et joueur de baby-foot au Balto de Denfert -rochereau.

Il y rencontre Igor, Léonid, Sacha, Imré et les autres qui avaient traversé le Rideau de Fer pour sauver leur peau, abandonnant leurs amours, leur famille et trahissant leurs idéaux. Ils s'étaiant  retrouvés à Paris dans ce club d'échecs d'arrière-salle que fréquentaient aussi Kessel et Sartre. Ils étaient liés par un terrible secret. Cette rencontre boulversa la vie du jeune garçon. Parce qu'ils étaient tous d'incorrigibles optimistes.

 

Avis et commentaires

 

Ce livre fut un des événements de la rentrée littéraire de l'an dernier et cela faisait longtemps que je souhaitais le découvrir. Couronné par le Goncourt des Lycéens, ce roman méritait bien un tel prix.

 

Fantastique récit romanesque mêlant l'histoire d'un jeune passionné de photographie et qui va fréquenter et découvrir tout un ensemble d'intellectuels et d'émigré politiques. Le livre est tellement documenté que l'on souhaiterait avoir connu cette époque et se payer quelques parties de baby foot au Balto pour découvrir et un peu partager les parcours de ces individues et pouvoir échanger avec Sartre ou Kessel. Se forger ainsi une idée de ce qui est une conscience civique et politique. Ces hommes, leurs débats et leurs interrogations sont le reflet d'une époque où le communisme se répandait à travers toute l'europe alors qu'on ne connaissait pas ses crimes et ses erreurs.

 

Avoir douze ans, quitter le monde de l'enfance, d'une enfance assez privilégiée et entrer de plein pied avec les doutes de l'adolescence et partager cela avec des réfugiés politiques, mais aussi vivre la pleine époque des vedettes de l'après guerre (Gabin, Sagan), ce récit  est très prenant et plaisant.

 

Une écriture sensible, une histoire inédite et une thématique spécifique.

 

http://www.babelio.com/images/logo2.GIF

 

 

 

 

Tag(s) : #Mes critiques de livre lus

Partager cet article

Repost 0