Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation de l'éditeur

Erica Falck, trente-cinq ans, auteur de biographies installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise, découvre le cadavre aux poignets tailladés d’une amie d’enfance, Alexandra Wijkner, nue dans une baignoire d’eau gelée. Impliquée malgré elle dans l’enquête (à moins qu’une certaine tendance naturelle à fouiller la vie des autres ne soit ici à l’oeuvre), Erica se convainc très vite qu’il ne s’agit pas d’un suicide. Sur ce point – et sur beaucoup d’autres –, l’inspecteur Patrik Hedström, amoureux transi, la rejoint.

A la conquête de la vérité, stimulée par un amour naissant, Erica, enquêtrice au foyer façon Desperate Housewives, plonge dans les strates d’une petite société provinciale qu’elle croyait bien connaître et découvre ses secrets, d’autant plus sombres que sera bientôt trouvé le corps d’un peintre clochard – autre mise en scène de suicide.

Au-delà d’une maîtrise évidente des règles de l’enquête et de ses rebondissements, Camilla Läckberg sait à merveille croquer des personnages complexes et – tout à fait dans la ligne de créateurs comme Simenon ou Chabrol – disséquer une petite communauté dont la surface tranquille cache des eaux bien plus troubles qu’on ne le pense.

Camilla Läckberg, née le 30 août 1974, est à ce jour l’auteur de cinq polars ayant pour héroïne Erica Falck et dont l’intrigue se situe toujours à Fjällbacka, port de pêche de la côte ouest en Suède, qui eut son heure de gloire mais désormais végète. En Suède, tous ses ouvrages se sont classés parmi les meilleures ventes de ces dernières années, au coude à coude avec Millénium de Stieg Larsson.

Avis et commentaires :

Comment ne pas se lancer dans la découverte d'un livre qui bénéficie d'un tel mouvement d'emballement et de commentaires élogieux ? Je m'y suis donc lancé en ayant la crainte que je découvre un nouveau "Millénium", belle collection au demeurant mais qui parfois me paraissait un peu complexe dans ses engrenages.

Un seul mot, on frôle le génie dans la trame comme dans le suspense.... Je n'ai pas pu en décrocher dès les premières pages et je crains que cela se reproduise avec les 4 livres qui se sont succédés depuis toujours autour d'héros récurrents : Erika et Patrick. Bien sûr il y a deux êtres écorchés (l'une par la mort brusque de ses parents et les tensions avec sa soeur et surtout son beau frère, l'autre par un divorce et sous la direction d'un commissaire des plus mal embouchés) mais ce n'est qu'un ressort dans l'histoire.

La description de cette cité portuaire suédoise et de ses habitants et de leur mode de vie est bien rendue, on n'a pas forcément envie d'y passer ces vacances même si les paysages décrits sont beaux. L'intrigue autour de la mort suspecte de son amie d'enfance, perdue de vue depuis une bonne quinzaine d'années et l'enchainement dans la rencontre des autres personnages de ce polar, autant de suspects possibles, le tempo dans la reconstitution des mobiles de ce meurtre, les secrets très sombres de riches familles et de plus pauvres.

Je n'ai découvert, pour ma part, que dans les derniers chapitres du livre, la trame et le meurtrier comme les sombres secrets et projets des autres membres de cette communauté suédoise bien provinciale. 

Trame soutenue, rebondissements, pas trop de scènes gore ou violentes, un vrai suspense et des héros attachants, je crains devoir enchainer sur la lecture des aventures suivantes....

Tag(s) : #Mes critiques de livre lus

Partager cet article

Repost 0