Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'écho des morts

 

Présentation de l'éditeur

Joakim et sa femme Katrine ont décidé de quitter Stockholm pour s'installer dans une vieille ferme sur l'île d Öland. Katrine et les enfants s'y installent alors que Joakim achève l'année scolaire au collège où il enseigne.
Après la noyade accidentelle de Katrine, Joakim sombre dans une profonde dépression. En faisant des travaux dans la maison, il tombe sur des inscriptions mystérieuses. Il apprend alors que dans le passé, les habitants de la ferme ont souvent été victimes d'accidents mortels. Les inquiétantes légendes d'Öland refont surface et Joakim se prend à imaginer qu'à l'instar d'autres esprits, Katrine pourrait revenir.
Le suspense s'épaissit. D'étranges cambriolages en série surviennent sur l'île. La jeune policière Tilda Davidsson qui mène l'enquête a bien du mal à dénouer tous ces fils qui s'entrecroisent.

Après le brouillard d'automne de L'Heure trouble, L'écho des morts, livre d'hiver sur le deuil et la mémoire, est soutenu par l'écriture sobre, très personnelle et d'une efficacité troublante de Johan Theorin.

Biographie de l'auteur

Né en 1963 à Göteborg, Johan Theorin passe, depuis l'enfance, tous ses étés sur l'île d'Öland au Sud-Est de la Suède. L'intrigue de L'Heure trouble (Albin Michel, 2009), son premier roman, et de L'écho des morts s'y situent. Ces deux romans ont été numéro un de la liste des best-sellers en Suède.
Avis et commentaires :
Encore un auteur scandinave de livre noir, me suis je dis en l'empruntant à la médiatèque, que peut-t'il encore inventer ? peut-il innover ? Ce fut ce qui guida mon choix.
Et bien, sans suspense inutile, et pourtant ce livre en est fourni, c'est un nouveau coup de coeur pour moi, ce qui m'amènera à me fournir son premier livre dès que possible.
Le cadre est celui d'une scandinavie très embrumée, très sombre, l'île d'Ölland avec ses deux phares, dont la légende veut que le celui au nord ne s'allume que la veille d'un décès. Cette fois ce livre, qu'on a du mal à fermer sans être allé au bout, permet de réunir d'une manière plus ou moins amicale ; un jeune couple Joakim et Katrine,avec leurs deux enfants à peine remis de la disparition tragique d'une soeur et quittant Stockholm, une jeune policière, Tilda, de retour dans la région de sa famille pour en retracer le parcours originel auprès du frère de son grand père dont la vie sentimentale n'est pas des plus heureuse et un trio de cambrioleurs pathétique et violent. 
Johan Theorin va mixer un passé de légendes et morts tragiques tout au long de l'histoire de la maison de Joakim et Katrine, la disparition tragique et mystérieuse de Katrine, l'ambiance glacée de l'île d'Ölland, un doigt léger de revenants. Joakim est pris dans une tourmente personnelle et climatique souhaitant comprendre la mort de sa femme, Tilda et le frère de son grand père vont à leur manière l'y aider et nous faire découvrir toute l'histoire de leur famille respective comme des anciens habitants de cette île.
Ambiance de suspense totale, descritpion des affres de chaque personnage comme des tempêtes hivernales de la région d'Ölland au scalpel, du mystère, un tout petit peu de paranormal, un final étonnant et sans happy end. Un grand livre, les scandinaves sont décidement plus heureux dans le roman noir que dans le roman classique.
Une excellente impression  : 17 / 20
Tag(s) : #Mes critiques de livre lus

Partager cet article

Repost 0