Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Quai de Ouistreham

 

Résumé du livre

Comment vit-on en France, aujourd' hui, quand on a un revenu inférieur au Smic - voire pas de revenu du tout ? Pour le savoir, Florence Aubenas quitte temporairement sa famille, ses amis et son emploi de grand reporter au Nouvel Observateur pour vivre pendant six mois dans la 'France de tout en bas'. Embauchée d'abord comme femme de ménage dans une ville de province, cumulant les contrats précaires, elle plonge dans un autre monde. Un monde où le travail est rare et les nuits brèves, l'exploitation maximale et la solidarité active. Où les lieux de rencontre sont lePôle emploi et l'hypermarché local. Entre colère et résignation, chacun lutte pour sa survie.

 

Avis et commentaires :

A la fois essai, véritable oeuvre de journaliste, Florence Aubenas a voulu, à travers ve livre, vivre concrètement ce que signifait la crise pour celles et ceux, au bas de l'échelle, les moyens de survivre, les astuces courantes, la solidarité dans le malheur quotidien,  non sur une petite période, le temps d'un article mais en prenant un congé sabbatique, s'installer dans la région de Caen comme tout à chacun.

Pour cela, elle endosse la personnalité d'une femme ayant toujours vécu sur le salaire de son mari mais que ce dernier vient de quitter pour une femme plus jeune et abandonner. On suit son installation dans un tout petit appartement et son parcours entre Pôle Emploi, les agences d'intérim, les différents échanges entre chacune des officines en charge de l'aide à trouver un emploi à celles et ceux qui n'en ont pas. Ce livre, coup de poing, ne doit pas laisser insensible ses lecteurs (ceux qui ont connu cette période sombre de sans emploi, ceux qui ne le connaissent pas encore et ceux qui vont le connaître...) mais dont on espérerait que les pouvoirs publics et nos hommes politiques pourraitent s'inspirer.

C'est une étude au scalpel et un roman tout à la fois, on suit à la trace cette quête d'un emploi ou plutôt des heures pour la survie au quotidien. Tout est sordide mais hélas vrai, de l'inutilité des personnes de Pôle Emploi comme des formations bidons, de la vacuité et de l'exploitation du malheur par les agences d'interim, par les employeurs des équipes de nettoyage. 

Heureusement les relations entre ces nouveaux mineurs de fond, l'entente ouvrière, la sympathie et l'affection de ces exploités sont là pour l'espoir. Il y a aussi un peu d'espoir dans la gentillesse de certains des employeurs à vraiment  Cette immersion totale de Florence Aubenas semble vraiment être totale et on veut croire qu'elle a vraiment oublié ce qu'elle est par ailleurs, sa vraie vie.

Bouleversant mais quelle claque.

Tag(s) : #Mes challenges de lecture

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :