Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41eEViPOjhL._SL500_AA300_.jpg

 

http://storage.canalblog.com/07/34/520512/69728213_p.jpg   http://missbouquinaix.files.wordpress.com/2011/08/logo-challenge1.jpg?w=199&h=1801 % Rentrée Litt 2011 RL2011b

 

 

Quatrième de couverture :

 

En 1187, le jour de son mariage, devant la noce scandalisée, la jeune Esclarmonde refuse de dire "oui" : elle veut faire respecter son voeu de s'offrir à Dieu, contre la décision de son père, le châtelain régnant sur le domaine des Murmures. La jeune femme est emmurée dans une cellule attenante à la chapelle du château, avec pour seule ouverture sur le monde une fenestrelle pourvue de barreaux. Mais elle ne se doute pas de ce qui est entré avec elle dans sa tomme....

Loin de gagner la solitude à laquelle elle aspirait, Esclarmonde se retrouve au carrefour des vivants et des morts. Depuis son réduit, elle soufflera sa volonté sur le fief de son père et ce souffle l'entraînera jusqu'en Terre Sainte.

Carole Martinez donne ici libre cours à la puissance poétique de son imagination et nous fait vivre une expérience à la fois mystique et charnelle, à la lisière du songe. Elle nous emporte dans son univers si singulier rêveur et cruel, plein d'une sensualité prenante.

 

 Avis et commentaire :

 

Beaucoup d'éloges sur ce livre depuis sa sortie pour cette rentrée littéraire de l'automne 2011,  j'attendais avec impatience de le lire et je remercie Clara des Mots pour ce livre voyageur.

 

Première lecture de cette auteure, d'origine mosellane comme moi, et je peux dire d'ores et déjà que ce livre m'a conquis. Une trame historique et mystique originale et une belle écriture sur un siècle troublé.

Esclarmonde, jeune femme profondément catholique, se sent attirée par Dieu et va donc s'opposer à la volonté paternelle et des habitudes patriarcales de l'époque, le jour de ses noces avec Lothaire, un coureur de première, en demandant à être emmurée vivante pour se consacrer à ce qu'elle sait être sa vocation. Entre fureur paternelle, vocation contrariée par un événement tragique à la veille de son enfermement, des relations familliales , épopée d'une énième croisade tragique, les éléments se bousculent souvent dramatiques jusqu'au dénouement final, peut-être un peu trop convenu mais l'ensemble est narré avec délicatesse et assez brillament.

 

Tous les repères semblent s'inverser et le lecteur voit ses certitudes sur le livre évoluer et changer. 

 

Un destin tragique et dramatique assez romanesque et aux connotations historiques réelles, je pense suivre cette auteure d'ores et déjà.

  
 

Tag(s) : #Mes critiques de livre lus

Partager cet article

Repost 0