Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51qHSZQWONL._SL160_.jpg

 

1 % Rentrée Litt 2011 RL2011b

 

Livre Voyageur, merci à Clara Des Mots pour ce prêt.

Présentation de l'éditeur :

 

« On peut considérer que ce fut grâce à son mari que madame Izarra rencontra le lieutenant Taïbo ». Car c’est lui, Gustavo Izzara, qui, revenant de vacances un soir d’octobre 1997, appelle la police pour qu’elle vienne constater que sa somptueuse villa de Villanueva avait été cambriolée. Un vol pour le moins étrange puisqu’aucun objet n’a été dérobé et que les intrus, apparemment familiers des lieux, se sont contentés d’habiter la maison en l’absence du couple. Vida Izzara va peu à peu sortir de son silence et dévoiler au lieutenant Taïbo la vérité : Paloma, sa fille unique de 18 ans, s’est évaporée du jour au lendemain avec Adolfo, un mystérieux (dangereux?) jardinier, et elle la soupçonne d’être revenue, par effronterie, insolence, nostalgie ? hanter la demeure familiale. Les vies d’oiseaux, ce sont celles que mènent ces quatre personnages dont les trajets se croisent sans cesse. Chacun à sa manière, par la grâce d’un nouvel amour, est conduit à se défaire de ses anciens liens, conjugaux, familiaux, sociaux, pour éprouver sa liberté d’exister. Sans plus se soucier d’où il vient ni de là où la vie le mène. Avec Des vies d’oiseaux, Véronique Ovaldé continue à explorer les rapports qui lient les hommes et les femmes.
Avis et commentaires
Auteure que j'ai découvert avec son précédent ouvrage "Ce que je sais de Vera Candida" qui m'avait emballé, c'est tout naturellement que j'ai poursuivi ma quète avec "Des Vies d'Oiseaux".
Enfin, un roman de cette rentrée littéraire 2011 qui m' a emballé. Quel ravissement dans la lecture de cet univers douceureux où les sentiments naissent se délitent, sans violence ni accroc. Nouvelle descritpion des relations, parfois, douces amères entre une femme et un homme mais aussi entre une mère et sa famille.
Tout pourrait opposer les relations entre Paloma, la fille rebelle, Adolfo, Eguzki, Vida et Gustavo si ce n'est le hasard. Une banale enquête policière sur une série de cambriolage, sans vol ou violence menée par le lieutenant Taïbo, jeune officier récemment célibataire qui va par petite touche se libérer et accélerer la rupture entre Vida et son mari Gustavo dont le couple péricliter. Il va aussi permettre à Paloma et Adolfo de sortir d'une vie précaire et leur donner une nouvelle chance de vivre en plus parfaite légalité.
Par touche poétique et sensible, Véronique Ovaldé, à son habitude, nous dresse une galerie de portrait de qualité, dévoile les sensibilités de ses héros et révèle leur côté fragile. Une belle histoire d'amour et des personnages touchant.
A lire.
Ma note 9 / 10 

Partager cet article

Repost 0