Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41xHvAvL-EL._SL500_AA300_.jpg

 

Un profond remerciement à Nodrey  pour ce livre, dont les échos lus sur les blogs m'avaient amené à vouloir le lire et plus largement ce style de littérature (la dystopie) qui m'est inconnu.

 

Quatrième de couverture :

 

Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme le plus grand des maux. Un monde où tous les adultes de 18 ans subissent une opération du cerveau pour en être guéris. A quelques mois de subir à son tour « la Procédure », Lena fait une rencontre inattendue… Peu à peu elle découvre l’amour et comprend, comme sa mère avant elle, qu’il n’y a pas de plus grande liberté que laisser parler ses sentiments. Même si cela implique de quitter ses certitudes… 
« Ils prétendent qu’en guérissant de l’amour nous serons heureux et à l’abri du danger éternellement. Je les ai toujours crus. Jusqu’à maintenant. Maintenant, tout a changé. Maintenant, je préférerais être contaminée par l’amour ne serait-ce qu’une seconde plutôt que vivre un siècle étouffée par ce mensonge. »

 

Avis et commentaires :

 

Une lecture dont j'ai eu beaucoup de mal à m'imprégner, elle n'est pas sans me rappeler le cycle "Uglies" dont je me suis à la fin du premier tome, complétement désintéressé.

 

Le thème est intéressant, le style narratif assez efficace mais l'histoire m'a complétement laissé de glace. Cela dans le sens propre comme dans le sens figuré, ce passage obligatoire que doit suivre Lena pour rentrer dans le moule choisi où les sentiments, l'amour, l'humanité est banni, tout cela est dramatique et afflige toute société à une deshumanité défintive. Evidemment "La Procédure" va se heurter à une histoire d'amour avec l'homme idéal Alex et c'est ce récit que l'on suit avec ses rebondissements. Un combat entre deux mondes, un très aseptisé et l'autre plus humain, avec de nombreux rebondissements. Faut-il néanmoins faire deux autres livres à la suite de celui-ci, pour moi ce ne sera pas nécessaire.

 

Un essai de lecture donc mais une certaine lassitude à son terme.


Tag(s) : #Mes critiques de livre lus

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :