28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 18:36

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41QS3PA7XBL._SL500_AA300_.jpg

 

Quatrième de couverture : Trois récits de vie ; la Vie d'André Dufourneau, la Vie du père Foucault et la Vie de Georges Bandys. Trois récits de destins sans gloire et sans lumière, destins brisés par la luxure, la honte ou l'ambition. Ces vies minuscules, ce sont celles d'un aïeul aventurier, d'un vieil homme illétré, d'un abbé trop sensuel ; des vies qui ont traversé celle du narrateur avec la fulgurance de la modestie et dessinent en filigrane son propre portrait.

Avis et critique : Après avoir découvert cet écrivain avec "Les Onze", j'avoue avoir apprécié son style très élaboré et son usage exceptionnel du français, c'est ce qui m'a amené à poursuivre l'expérience avec ces vies minuscules. Un concept simple, partir de don histoire personnelle ou familiale pour raconter une partie de vie ou la vie entière de personnages totalement inconnus.

Trois récits de vie ciselés dans un français parfait, parfois trop  ampoulé ou précieux mais un régal.

Georges Bandys, aventurier qui va à force d'entêtement, faire fortune en pratiquant et utilisant l'esclavage dans sa plantation et qui après avoir usé la force et le mépris, finira par y perdre sa vie et tout sens humain.

Le Père Foucault, trop beau curé, courtisé mais qui va devenir un homme aigri, alcoolique et solitaire.

André Dufourneau, un parcours d'un homme coureur et gros consommateur qui va se détruire par les excés et la luxure.

Ces trois destins bouleversant, en pleine déchéance, sont, ici, décrits avec détails et minutie dans une langue académique, riche et forte.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de passiondelecteur.over-blog.com
  • Le blog de passiondelecteur.over-blog.com
  • : Conjuguez enfin ma passion des littératures à la création d'un blog de partage
  • Contact

Recherche

Liens

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog