Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nignt Letters 97822510Contexte et avis :


Ce livre, suite à de nombreux avis positifs à l'époque de sa sortie en poche, attendait depuis plusieurs mois dans ma PAL. 

J'imagine que ces échanges épistolaires entre un écrivain homosexuel et un ami ont un large caractère autobiographique puisque Robert DESSAIX est lui même, à l'époque de la sortie de son livre séropositif, ce qui lui a valu et lui vaut encore, honteuse ironie du sort, tout dernièrement en mars 2010 de se voir interdit de séjour en Chine par ce statut.
En termes généraux, et pour situer le voyage sentimental de l'auteur de ces lettres dans la succession de ses séjours à Locarno, Vicence et Padoue, Dessaix part d'un constat simple ; un homme d'origine australienne apprend qu'il est condamné par son médecin, il décide de partir alors vers l'Italie pour profiter du temps qui lui reste et découvrir Venise et sa région. 
Ici, soyons clair, il n'y a dans ce livre aucun pathos dégoulinant.
Son séjour italien lui permet de faire une découverte culturelle et anecdotique du patrimoine culturel de cette partie de l'Italie et se lancer dans la re découverte de ses hommes illustres : Casanova, Marco Polo, Don Juan, Dante.
C'est l'occasion de la rencontre de personnages originaux et cultivés dans les pérégrinations du héros du livre qui vont lui permettre de découvrir 100 et 1 anecdotes culivées et de voir ses rencontres tenter d'expliquer sa propre quête.
3 parties dans le livre réparties équitablement Lettres de Locarno, Lettres de Vicence et Lettres de Padoue.

La Première Partie est l'occasion de présenter le fait qui a amené l'auteur de ces lettres à revenir en Italie. C'est l'occasion de rencontres fastes l'écrivain Patricia Highsmith et surtout de Rachel Berg, qui à travers un bijou énigmatique qu'elle porte va se lancer dans l'histoire d'Antonietta, Baronne de St Léger et de l'amulette d'or liée à la région de Venise.
Cette première partie peut être un peu touffue est très riche ne description et histoire, on sent un peu l'influence de l'expérience de Robert DESSAIX notamment traducteur de la langue russe, à travers l'évocation d'Anna Karenine et son sens de la description des personnages dans leur complexité.

La Seconde Partie, plus vivante avec une entrée en jeu d'un professeur amoureux de Venise et également des jeune hommes, le professeur Eschenbaum et des premiers échanges entre le voyageur et lui mais aussi des réflexions sur la mort par le voyageur.
Quelques citations fortes :
"Parler de mourir et d'être mort produit en nous, je crois, une angoisse intolérable qui porte non seulement sur notre destin final, mais aussi sur la futilité de notre vie présente. Pourtant nous vivons celle-ci, si brève soit-elle, et passer trop de temps à réfléchir et à nous préparer à l'éternité, quand nous ne serons plus, semble tout aussi futile que le reste de nos activités".
" Il vaut surement mieux aller vers ce qui vous attend en le regardant bien en face, avancer avec précaution et en mesurant son pas pour ne pas perdre pied"
"Nous souffrons seulement de ce que, sans espoir, nous vivons en désir"
C'est aussi la partie où nous sommes plongés dans une autre histoire liée à Venise, celle de la courtisane volatilisée. Très documentée et d'une folle culture anecdotique.

La dernière partie est celle où l'évocation et la culture de ce professeur Eschenbaum, historien des cultures, comme de ses connaissances de la petite histoire avec Dante, Casanova, Marco Polo. 
Quelques réflexions aussi sur ce que sous entend et couvre le mot "voyage". Une citation "je ne pouvais pas m'empêcher de regretter qu'il ne soit plus question pour moi de voyager comme autrefois- voyager pour aiguiser ma curiosité, exciter mon désir, non pas pour le satisfaire.

Un beau livre au global à déguster en y mettant le temps qu'il faut. On ne peut pas le dévorer d'une traite car on y perdrait. Histoire, petites histoires de l'Histoire en majuscule, anecdotes, descriptifs précis des villes et paysages traversés.

Ma note : 17 / 20

Tag(s) : #Mes critiques de livre lus

Partager cet article

Repost 0