Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://www.babelio.com/couv/cvt_Barbe-bleue_1155.jpeg

 

http://www.bricabook.fr/wp-content/uploads/2012/09/logochallenge2.png 

Un partenariat propose par Club de Lecture et Karine ; je la remercie. http://i87.servimg.com/u/f87/12/37/52/41/i_logo10.jpg

 

Comme tous les ans, Amélie Nothomb nous rappelle à son bon souvenir en sortant son nouvel opus et sa nouvelle héroïne au prénom infréquentable  ; Saturnine et au destin inclassable.  Je fus un de ses lecteurs fidèles depuis "L'Hygiène de l'Assassin" et puis je me suis lassé jusqu'à "Acide Sulfurique" qui relança mon intérêt,  

 

Aussi quand les premiers échos de lecteurs et critiques sur ce livre ont fait état d'un détournement de contes, je me suis laissé tenter. Le challenge nouveau pour Nothomb était à la hauteur de son éclectisme et de sa plume.

 

Sur le fond, elle transpose donc l'histoire de Barbe Bleue, destinée à faire peur à toute petite fille trop curieuse et désobeissante à nos jours avec une jeune femme libre, cultivée, issue de l'Ecole du Louvre, Saturnine à la recherche simplement d'un logement sur Paris et pour cela va donc rencontrer un héritier d'une grande famille d'Espagne, Don Eleminion Nibal Y Milcar, à la recherche pour une huitième fois d'une co-locataire.

Séduit par le naturel cultivé et culotté  de Saturnine, il lui offre donc un logement des plus confortables avec domestiques et faste gastronomique en lui faisant une cour des plus assidues. Tout lui est offert sauf, à l'image du conte originel une pièce interdite.....

 

Les similitudes avec le conte s'arrêtent là et le lecteur va assister avec gourmandise aux échanges inspirés de ces deux personnages. Religion, art, gastronomie, sentiment amoureux tout est sujet à des débats emportés et jouissifs. L'intérêt de ce livre reste bien sûr dans ces échanges et le fait que la fin de l'histoire n'est bien sûr pas du tout classique. 

La descripton de ce grand d'Espagne, névrosé, très influencé par ses origines nobles, totalement antipathique et misanthrope dont les idées restent empruntes de clichés des siècles passés, désespérément amoureux  opposé à une jeune femme pétillante, instruite, libérée, vive et très intuitives et astuxcieuses.

 

Brillant, court, précis et taillé sur mesure, c'est un bon cru.

 

Tag(s) : #Mes critiques de livre lus

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :