Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Merci à Babelio et à Flammarion pour cette découverte des épreuves non corrigées de ce livre de Laurent Seksik dans un nouveau registre destinée à un public jeunesse.

Quatrième de couverture :

1913. Victor Samson veut réaliser le rêve de son père, Jacob, et faire découvrir au monde entier la Jacobine, une boisson gazeuse qui fait des miracles. Comptant embarquer pour l’Amérique, Victor se retrouve, bien malgré lui, soldat dans les tranchées, puis espion à Berlin, héros de la Révolution soviétique, et acteur à Hollywood.
Il croisera sur sa route Albert Einstein, Jean Jaurès, Trotski, Charlie Chaplin, rencontrera la plus belle des amitiés, les visages de la haine et… l’Amour avec un grand A !
Voyage extraordinaire, drôle et émouvant, La folle épopée de Victor Samson est le premier roman jeunesse de l’écrivain Laurent Seksik.

Avis et commentaires :

Lecteur occasionnel de romans jeunesse, j'avais aimé en 2013 un premier titre de Laurent Seksik "Le Cas Eduard Einstein" dans un registre biographique assez tragique, j'attendais avec une certaine impatience ce nouvel exercice.

Exercice périlleux on peut l'imaginer et dans l'ensemble plus que réussi à travers un récit de plus de 336 pages qui permet au jeune lecteur de se projeter assez facilement sur les traces du jeune Victor Samson.

Né dans les années 1900 dans un petit village, Victor est un enfant chéri et aimé par ses parents, dôté aussi d'une petite amie. Proche de son père Jacob, plus ou moins herboriste / pharmacien et inventeur d'une boisson à des fins médicinales, mais pas forcément intégré ou bien vu par le reste des habitants de la bourgade. On ne peut pas ne pas faire le rapprochement entre la Victorine, la fameuse invention de Jacob et le coca cola américain, ce qui constituera d'ailleurs la quête de Victor à la mort accidentelle de son père. Mais d'ici à ce qu'il touche son réve ; vendre la Jacobine à la firme américaine pour accomplir le voeu de son père, le chemin va s'avérer long et les étapes comme les événements nombreux.

C'est avec un certain talent que l'auteur va réussir à mettre en phase les grands événements historiques réels etle voyage de Victor ; la première guerre mondiale où il va s'illustrer brillament et y connaître celui qui va devenir son complice et ami durant ce long périple. Puis chronologiquement et par un hasard assez facétieux ce sont successivement Jean Jaurès,  une agent double russe, Trotsky, Albert Einstein, une bien belle chinoise qui vont croiser son chemin et lui permettre de traverser l'Allemagne, la Russie et enfin les USA.

On n'est pas loin d'un récit à la Jules Verne et l'écriture est fluide et les rebondissements truculents. C'est un beau livre d'évasion qui devrait trouver un certain succés auprès du public visé.

 

Tag(s) : #babelio, #flammarion, #laurentseksik

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :