Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nouveau partage et prêt d'un livre diffusé dans le cadre de l'opération Les Explos Lecteurs 2020 / Les Explos 2020 organisé et orchestré par le forum Lecteurs.com. Grand merci à lui et à sa prêteuse.

Quatrième de couverture :

Benjamin Grossman veut croire qu’il a réussi, qu’il appartient au monde de ceux auxquels rien ne peut arriver, lui qui compte parmi les dirigeants de BeCurrent, une de ces fameuses plateformes américaines qui diffusent des séries à des millions d’abonnés. L’imprévu fait pourtant irruption un soir, banalement : son téléphone disparaît dans un bar-tabac de Belleville, au moment où un gamin en survêt le bouscule. Une poursuite s’engage jusqu’au bord du canal Saint-Martin, suivie d’une altercation inutile. Tout pourrait s’arrêter là, mais, le lendemain, une vidéo prise à la dérobée par une lycéenne fait le tour des réseaux sociaux. Sur le quai, les images du corps sans vie de l’adolescent, bousculé par une policière en intervention, sont l’élément déclencheur d’une spirale de violences. Personne n’en sortira indemne, ni Benjamin Grossmann, en prise avec une incertitude grandissante, ni la jeune flic à la discipline exemplaire, ni la voleuse d’images solitaire, ni les jeunes des cités voisines, ni les flics, ni les mères de famille, ni les travailleurs au noir chinois, ni le prédicateur médiatique, ni même la candidate en campagne pour la mairie. Tous captifs de l’arène : Paris, quartiers Est.

Avis et commentaires :

J'avais été emballé par son premier livre "Désoriantale", ce second roman, dans un registre différent, est tout aussi exceptionnel. Quel brio, un livre que l'on dévore de bout en bout d'une traite et on le lit tel que l'on pourrait suivre une série.....

Un travail fantastique où avec brio Négar Djavadji va faire le procés justifié des travers de notre société moderne en partant d'un simple fait divers banal.... une bousculade avec un vol supposé d'un portable qui est le déclencheur d'une succession d'événements tragiques. Entre le propriétaire du portable ; Benjamin Grossmann, jeune arriviste au coeur d'une grand diffuseur de série (clin d'oeil venéneux à Netflix?) et la mort d'un jeune probable délinquant d'une banlieue grise, c'est toute une chaîne de personnages qui vont vouloir utiliser ce drame et ce fait divers à leur propres fins. 

Un gigantesque et dramatique concours de circonstances avec une chute accidentelle, une jeune policière issue de l'immigration en quête de reconnaissance familliale et un simple geste malheureux, la publication sur les réseaux sociaux de cet acte sorti de son contexte par une ado en quète de notoriété sur cet espace, les manoeuvres policières de l'IGPN, une communauté de migrants, une insurrection de jeunes, un islamiste par intérêt, des jeunes voyoux de banlieue, une mère célibataire ne comprenant plus son ado.... c'est un engrenage incontrôlable qui explose... 

C'est avec un vrai talent que Négar Djavadji nous dresse d'abord les portraits de chacun dans leur complexité, leur contexte et leur failles pour tisser la toîle qui va lier les uns aux autres jusqu'au dénouement sans que le lecteur ne se lasse ou ne le déviner.

Un roman d'une grande actualité, terriblement ...

 

Tag(s) : #lesexplolecteurs2020, #lesexplos2020, #lecteurs.com, #les68premieresfois

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :