Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un partenariat de qualité avec le forum Partage Lecture et les Editions Gallmeister, merci beaucoup.

Quatrième de couverture :

Un couple détruit par l’alcool, le regard acéré d’un employé d’agence de voyage sur les gens fortunés, un brave gars perdu dans un bar du Sud profond, un pauvre type qui fait de curieuses rencontres nocturnes. Ces gens simples affrontent comme ils peuvent l’orage de leurs existences, banales en apparence, mais si émouvantes quand on en partage l’intimité. Des vies faites de courage, d’échec, de naïveté, de sorties de route et d’histoires d’amour qui finissent mal.

Neuf nouvelles poignantes sur l’Amérique des paumés et des laissés-pour-compte.

Avis et commentaires :

Voilà longtemps que je n'avais lu un tel recueil de nouvelles, à la fois brèves et particulièrement illustrantes d'une société américaine, plutôt "classe moyenne" , livrée à ce point  à la faillite d'un rève américain que l'on nous vante tant. 

Intitulé des 9 nouvelles : 

- Affronter l'Orage.

- Kouboukou raconte (ça suffit)

- Les riches.

- Jésus et ce bon vieux Franck.

- Julie : un souvenir.

- Les Bons Samaritains.

- Vie Nocturne.

- Partir.

- Fin d'une histoire d'amour.

Larry Brown nous plonge avec finesse et discernement dans des instantanées de vie où solitude, alcool, infidelité, castes sociales, difficultés financières, violence parfois et quelques rares élans de générosité rythment ces portraits. 9 nouvelles au total de qualité relativement égale avec certaine plus incompréhensibles que d'autres (notamment Julie : un souvenit) parfaitement écrites. Les décors, sentiments, rencontres, altermoiements parfois, errements et réflexions de ces anti héros sont dignes des meilleurs observateurs et portraitistes. 

Cette société américaine est terriblement fragile humainement et on peut s'attacher à l'un ou l'autre des personnages présentés.

Si l'alccol et ses ravages sont bien présents ce sont les motivations ou sentiments qui sont diversement présentés ; pour les uns c'est le dernier ami dans une faillité à venir ("Jésus et ce bon vieux Franck"), le remêde à l'extrême solitude ("Partir"), la bienveillance d'un mari pour sa femme sous emprise "(Koubouko raconte").

Idem pour l'infidélité assumée par nécessité ("Affronter l'Orage"), subie ("Partir") ou mal vécue ("Vie Nocturne). A la misère morale (notamment "Les Bons Samaritains") s'ajoute celle économique qui frappe durement Mr Parker ("Jésus et ce bon vieux Franck"), Richard ("Partir") ou bien encore celle décrite par M Pellisher ("Les Riches").

La violence de la société enfin et ses excès au coeur des nouvelles comme "Julie :un souvenir"ou "Fin d'une histoire d'amour". Le modèle américain en prend pour son grade ici aussi.

Des portaits d'une extrême crudité ou / et nudité mais toujours avec justesse et quelques éléments de bonté justement répandus. Un ensemble à découvrir indiscutablement.

Tag(s) : #forumpartagelecture, #partagelecture, #gallmeister

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :