Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Livre conseillé et gentiment prêté par Annie (T'Livres T'Arts). Merci à elle.

Quatrième de couverture :

Printemps 1993. Joaquim, vingt ans, débarque au milieu de Sarajevo assiégée. Armé de son seul appareil photo, il cherche à échapper à son enfance et à se confronter à la mort. Cette mort que vient de choisir sa jeune sœur Viviane, fatiguée d’expier dans l’anorexie un tabou familial jamais levé.

Été 2017. Joaquim apprend le décès de son père. Le temps d’un Paris-Rouen, lui reviennent en rafales les souvenirs de sa famille bourgeoise, apparemment sans défaut, verrouillée autour de son secret. En contrepoint, il revit les mois passés à Sarajevo, qui lui ont permis de se soustraire à l’emprise du passé et d’inventer sa vie. Mais peut-on réellement se libérer du fardeau familial ? Quel est, au bout du compte, le prix du non-dit ?

Un roman qui mêle la grande et la petite histoire, et interroge la façon dont l’individu peut construire, en dépit des secrets de famille, son propre rapport à la vie.

Avis et commentaires :

Un livre bien à part, qui pour moi, commence mal durant les 12 premières pages sur un historique de la "camera obscura" inventé par Niepce...  Puis c'est la découverte d'un vrai talent de conteuse, Ingrid Thobois, qui à travers des chapîtres fort courts et un mouvement de flash back entre passé et le présent avec le retour du narrateur sur ses terres d'enfance et la ville de Rouen, nous fait découvrir par petites touches le parcours et les fractures de Joaquim.

Un parcours bien identifié entre des parents semblant s'être perdu dans leur vie de couple à partir du jour où à la naissance de leur troisième enfant, ils reviennent sans lui à la maison sans vraiment l'expliquer à Joaquim et à sa soeur Viviane. Une vie partagée par de nombreuses fractures et blessures ; bien sûr le suicide de Viviane, la maladie de la mère .... la rencontre des  passions de Joaquim ; la photographie de guerre et de conflits, son histoire d'amour avec Ludmilla, native de Sarajevo et son départ de France pour vivre de l'intérieur le siège et les massacres de Sarajevo auprès de la famille Nogic et plus particulièrement le quotidien de celle qui fit l'actualité, Inela, de son frère tué par les snipers,  au milieu d'autres filles de cette ville martyr dans la préparation au concours de Miss Sarajevo en 1993 adressée au monde entier pour qu'enfin on mette un terme à cette boucherie.

Patchwork crée avec talent où les fils et les destins de Joaquim, Ludmilla, Viviane, Inala et Vesna s'entremêlent avec brio sous la plume d'Ingrid Thobois.

Tag(s) : #t'livrest'arts

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :