Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un grand merci au forum Partage Lecture et aux Editions Kyklos pour le partenariat lié au nouvel ouvrage de Marie Gisèle Nkom dont j'avais déjà tant apprécié le premier ouvrage "Les Passerelles Célestes" en 2011.

Quatrième de couverture

La révolte muette ou le cri douloureux qui s'élève des profondeurs de l'Afrique pour trouver écho dans une France en mutation constante. Cri poussé par cinq personnages de générations différentes victimes de guerre, de mutilations, de trahisons, dont les destins ambigus vont s'entremêler dans l'écheveau sociétal.

La révolte muette c'est l'histoire de Sala, née dans le canyon du nord- Cameroun, excisée à l'âge de sept ans, qui trouve refuge chez les hors-clans jusqu'au jour où les "Chiens de Dieu", rebelles fanatiques luttant pour l'Indépendance du Biafra, capturent ses frères et assassinent ses parents. Enlevée par des enfants soldats, violée puis mariée de force, Sala n'aura de cesse, au crépuscule de sa vie, de se libérer de l'abdomen du monde.

La révolte muette c'est aussi l'histoire de Mariam, fille d'un Seigneur qui assiste à la décapitation de son amant , un simple soldat. Déshonorée, reniée par son père et mariée à un vieillard, l'adolescence rêve de franchir la mer. Avec l'aide de Sala et un réseau de passeurs, Mariam parvient à gagner la France. Sa rencontre avec Christian Delcourt, un marginal paranoïaque, sèmera le chaos, déclenchant par là même un processus irréversible.

Avis et commentaires :

Encore une fois, ce récit choral est mené avec un brio tout à fait exceptionnel. Tisser une toile à partir de destins de femmes africaines marquées dans leurs chair et âme par des traditions millénaires et tribales de toute puissance - masculine, trop souvent tolérée voire assistée par la complicité d'autres femmes.

Entre 1989 et 2002, Mariam puis Sala, par le biais d'une filiation de la douleur, vont s'unir et vivre, pour Mariam, par procuration, à travers Sala, dans une volonté de sortir d'histoires personnelles violentes entre amours sincéres ephémères et violences des traditions tribales subies, ou tenter de vivre la renaissance à laquelles elles aspirent de tout leur être. Le talent de Marie Gisèle Nkom est de replacer avec concision et force ces destins de femmes dans des lieux et époques troublées (politiques, tribales, religieuses...), tout cela avec une grande justesse et adéquation avec ces années.  D'une plume franche, concise et sans concession aux sentiments humains comme à leurs travers, c'est le destin de soeurs qu'elle invite le lecteur à partager, parfois avec violence (l'excision, le viol, la violence...) mais avec aussi beaucoup de douceur et de compassion pour la pureté des âmes de ces deux héroïnes et de leur seule aspiration au bonheur. On ne peut pas rester insensible à cette évocation.

Les travers de notre époque (immigrations, exploitations, chantages) ne sont pas non plus tus, ils sont les ressorts de l'intrigue comme d'une certaine renaissance, même éphémère. Pour cela, Marie Gisèle Nkom fait intervenir également deux anti - héros ;  Christian Delcourt, à l'histoire familliale complexe, chargée de violence comme d'espoirs trahis par des femmes et un bien mystérieux et sombre personnage et guide pour Christian ; Yoann....

De ces rencontres, de la recherche d'une certaine rédemption pour Christian comme pour Sala, c'est une bien tragique nouvelle histoire que le lecteur va suivre, impuissant et désarçonné. N'y a t'il pas de bonheur possible pour celles et ceux qui le mériteraient le plus ? A vous de le découvrir et de partager cete fresque si contemporaine et riche en questionnements. En tout cas, indiscutablement, pour moi, le talent de Marie Gisèle Nkom est indéniable et c'est une auteur à suivre absolument.

Tag(s) : #Partagelecturepartenariatskykloseditions

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :