Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Badge Lecteur professionnel

"Les Vies Extraordinaires d'Eugène" avait été pour moi l'occasion de découvrir cette auteure et d'en apprécier le style direct et fort, c'est donc avec plaisir que j'ai voulu renouvelé l'expérience que m'offraient Net Galley et les éditions JC Lattès de lire son nouveau roman. Merci de ce partage.

Résumé éditeur :

C'est une histoire intime, deux soeurs grandissent ensemble dans la France provinciale des années 1980; et puis l'une meurt. C'est une histoire politique, on croit qu'on appartient à un tout; et puis on ne comprend plus rien. C'est l'histoire du je et du nous, ces deux-là s'intimident, ils se cherchent, parfois ils se trouvent; et puis ils se déchirent. C'est l'histoire de valeurs, elles disent qui on est; et puis elles se laissent bâillonner. C'est l'histoire d'un chanteur préféré, tendre et rebelle; et puis il finit par embrasser les flics. C'est l'histoire d'un hier, où ne comptait que le futur; et puis des aujourd'hui, malades du passé. C'est l'histoire d'un monde qui se croyait fort et paisible; et puis il réapprend la haine. C'est l'histoire qui nous arrive; et puis l'impression de ne plus y arriver. C'est une nostalgie, sans doute, mais pas seulement: dans la mémoire de ce qui fut, demeurent peut-être les graines de ce qui renaîtra, après la catastrophe. 

Avis et commentaires :

Nouveau roman mais style aussi prégnant que fort avec cette histoire exceptionnellement proche par un destin de vie marqué par l'histoire et l'évolution du chanteur Renaud et des espoirs, innovations, échecs que connut ma génération (celle des années 80), à se demander comment je n'aurais pas pu rencontrer la narratrice dans mon propre parcours.

Portraits multiples ici tracés avec concision et efficacité d'une génération Tonton, dont le parcours est lié pour partie à celle des fans de Renaud, de ces positions, coup de gueules et de ces textes particulièrement (communions joies et déceptions compris), d'une famille historiquement de gauche et des ses choix et convictions mais aussi de l'extraordinaire et rare relation fusionnelle entre soeurs, comme des drames personnels et intimes.

La narratrice a ce talent d'entraîner ses lecteurs dans une cycle de vie qui la voit passer des bancs de l'école à sa carrière de journaliste, en totale osmose avec sa soeur et le vide abyssal que va entraîner le décès brusque de celle-ci comme de sa meilleure amie. Une véritable amputation de la partie la plus intime de la narratrice mais aussi la poursuite de toujours s'appuyer et dialoguer avec elle alors que sa vie connait drames, déceptions et faillites de ses convictions. Convictions qu'elles partageaient....

Le trait est dur mais juste, le récit et le style dans lequel il est dressé ....un uppercut mais pas une volonté d'heurter ses lecteurs, juste les aider à dresser aussi leur propre inventaire personnel. La plume est aussi évocatrice que dans son premier livre.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :