Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La rentrée et là et nos chères Précieuses ont concocté de quoi nous motiver avec la reconduction de ce merveilleux principe qu'est "Le Mois de..." et c'est un auteur que je ne connaissais pas qui débute ce nouveau cycle avec à la clé un partenariat avec en ce qui me concerne, un très gros livre bien prenant..... "La Geste du Sixième Royaume" dont voci la quatrième de couverture et mon avis et mes commentaires.

Merci d'avance pour ce temps d'échange et de découvertes avec la séquence des questions / réponses avec l'auteur, autre élément indispensable....

Quatrième de couverture :

Les cinq royaules : des nations turbulentes et ambitieuses souvent en guerre. Au coeur des terres, un sixième royaume : la Grande Forêt légendaire et impénétrable et hostile. Dans les maisonnées de Sélènir, dans les cases de Vale ou dans les yourtes des nomades des steppres de Khara, le soir au coin du feu, on raconte aux enfants le conte suivant : tes rêves, tes cauchemars comme les crétures fantastiques des histoires que tu aimes tant peuplent le Sixième Royaume.

Aloirs pourquoi un baladin perdu, une belle sorcières aux terribles pouvoirs endormie depuis cinq cent années, un jeune voleur des rues amoureux, un demi-nain commerçant débonnaire et un homme-loup monstre de foire se retrouvent-ils attirés par la Grande Forêt ?

Que découvriront-ils ? La fin d'un monde ? Le sang et les larmes ? l'amour et la tragédie ?

La Geste du Sixième Royaume raconte avec un rythme effréné, les destinées de ces héros malgré eux, semées d'embûches, de pièges, de doutes, de découvertes renversantes et de magies insaisissables.

Avis et commentaires :

Bluffé et étourdi devant l'étendue de cette fresque "Fantasy" qu'il m'a, certes été un peu difficile de suivre sans repère et fiches tant la panoplie des personnages, des rites, des royaumes et des héros de ce gros livre de 623 pages. Pour un premier livre, Adrien n'a pas reculer devant le nombre de personnages, de mythes et de royaumes. La construction du livre est pourtant calculée avec la montée en puissance de celles et ceux qui constituent les 5 personnages de cette épopée (d'abord simple personnage, puis découvrant les dons qu'ils ont hérité et ne connaissaient pas), la description des 5 royaumes en conflit (leaders, fondements politiques, modes de vie, forces, spécificités), l'initiation de chaque héros, les stratégies militaires, politiques et la construction des forces antagonistes en place pour s'approprier le Sixième Royaume. Tout cela paraît parfois trop long et complexe et un bon index ne serait pas un luxe, le lecteur ne peut que le construire lui-même s'il veut parvenir à tout lier, sans compter qu'il est impossible de lire l'ensemble du roman d'une traite sauf à s'y perdre.

Les combats, stratégies, alliances, retournements ne manquent pas avec quelques histoires d'amour ou d'humanismes pour un suspense intense jusqu'à l'ultime page. Il n'en reste pas moins que les métaphores se multiplient et que sous-jacent à cela, on a le combat et la survie de la Nature (avec un grand N) en ce Sixième Royaume et le reste des mondes (vampires, garous, sorcières, dragons, peuples nomades, anciens esclaves, ,nains...) dont pourtant un ou une représentant de ces cinq royaumes va se porter à sa défense.

Les massacres, les sortilèges, les magies, les combats sont décrits avec fougue et on s'y attache tout comme aux destins de chacun des héros et de leur opposants, l'Humanité n'en ressort pas grandie mais le tout est juste énorme (pour un premier livre).

Donc un pavé relativement dense mais plaisant, on aurait peut-être gagné un peu de clarté et de lisibilité avec moins de personnages et de descriptifs, mais cette lecture est à recommander pour les fans du genre. Un grand merci pour cette découverte.

Tag(s) : #Le mois d'Adrien Tomas avec Book En Stock

Partager cet article

Repost 0