Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Livre lu en partenariat avec les Editions Stock que je remercie particulièrement.

Quatrième de couverture

"Madame rêve, c'était quelqu'un. Fantasque, drôle, kleptomane, dépensière, toxicomane, infidèle, belle et gracieuse. Elle passait partout et on lui passait tout. Madame rêve, c'était quelqu'un avant d'être une chanson. Je parle d'elle pour la première fois."

A l'origine de la chanson la plus mythique d'Alain Bashung, il y a un homme. Et une amour impossible. Pierre Grillet raconte cette femme qui lui a inspiré des paroles qu'on connaît malgré soi par coeur : ils se sont aimés, fuis, trahis, ils se sont réconciliés. Ils ont joué avec leurs vies. Natasha a hanté New York, les hôtels de luxe et les hopitaux psychaitriques. Les amants se sont perdus mais l'amour est resté : c'est ce qu'on découvre, page à page, dans ce livre envoûtant.

Avis et commentaires :

124 pages lues d'une seule traite en un dimanche après-midi lourd comme halluciné et les images de Bashung lors de sa dernière apparition télé en boucle à l'esprit. Deux monuments conjoints ce livre témoignage et ce titre entêtant aux images si fortes et sous-entendus d'une rare poésie.

En fil rouge à ce livre si sensible, les rencontres entre le narrateur, Pierre Grillet et Bashung mais surtout une histoire d'amour aussi passionnée que trouble et destructrice, c'est aussi le portrait d'une femme aimée mais à la fragilité et aux mystères si troublant.... C'est peu de dire que Pierre Grillet se soumet à une évocation si forte que son lecteur ne peut pas y rester insensible. C'est aussi, à travers leur histoire d'amour, le déchiffrage du texte de ce titre phare de Bashung. 

Une histoire chaotique, entre rendez-vous manqués, rencontres avortées, chassé croisé amoureux et fusionnel, volonté de sauver l'autre ou de se sauver soi-même. Pierre Grillet réussit l'exploit de tout mener de front et de se mettre à nu. J'aimais déjà la chanson si poétique,, je suis fan absolu à présent tant j'en connais les mécanismes d'écriture.

 

Partager cet article

Repost 0