Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Découverte d'un nouvel auteur à travers un recueil de nouvelles grâce aux Editions Denoël. Un grand merci.

Quatrième de couverture :

​Rebelle à toute forme d'oppression, Leonardo Sciascia a mené contre les différents pouvoirs une lutte incessante. Dans ce recueil de treize récits écrits entre 1959 et 1972, l'enfant du pays raconte la Sicile et sa "mer couleur de vin". Dénonçant les ravages causés par la mafia et l'avidité des nantis, il met en lumière le poids de la tradition religieuse et livre de la misère du peuple une série de tableaux saisissants. Sans aucun doute l'une des voix les plus fortes de l'Italie du XX è siècle.

​Avis et commentaires :

Un auteur que je découvre totalement à travers 13 récits de qualité équivalente et autant de facettes de la Sicile méconnue mais aussi de ses grands classiques (mafia, religion, terres).

Difficile de rendre chacun de ces récits mais le style est intimiste, les anecdotes croustillantes et les éclats de rire fréquents. Les personnages décrits sont particulièrement bien rendus avec des traits incisifs et un amour de son pays, faiblesses y-compris.

Des magouilles judiciairo - politiques que le mariage va sauver et la bonne fortune renforcée en passant par une voyage ferroviaire qui uni continent et insulaire où un ingénieur va rencontrer une bien étonnante et typique famille au langage et aux mœurs fleuris mais aussi l'omni potence de la religion régissant tout et mettant la femme au dernier rang dans le choix de son futur mari, ou encore l'infidélité dévoilée par un courrier de lecteur, ce sont quelques uns des récits qui vous font le plus rêver.

Par le style, le contenu maîtrisé mais aussi la parfaite connaissance de la spécificité sicilienne, je me suis régalé et ne peux que conseiller cette lecture.

Tag(s) : #Partenariat Denoël

Partager cet article

Repost 0