Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Quatrième de couverture

"Ce n'est pas pour devenir écrivain qu'on écrit. C'est pour rejoindre en silence cet amour qui manque à tout amour". En onze courts textes intensément poétiques, Christian Bobin dresse onze tableaux saisissants, épurés et lumineux de la mère, de l'enfance, de la lecture, de la jalousie, de l'homme d'affaires ou de l'écrivain.

 

Avis et commentaires :

Une parenthèse enchantée et un souffle à la fois lyrique et poétique, ce sont les termes qui viennent à l'esprit du lecteur à l'issue de cette lecture.

Quels bijoux finement ciselés que nous livre ici Christian Bobin, des portraits, une galerie de portaits de scènes aussi quotidiennes que celle d'une gare dont on aimerait pouvoir soi-même décrire avec un tel brio et une grande sobriété. Entre la jeune femme à l'enfant, l'écrivain ou le plaidoyer pour la lecture, tout est à la fois entêtant comme les images de l'enfance ou d'un parfum aimé et talentueux.

De quoi se réconciler avec une époque où sms, abréviation, violence parfois nous assombrissent le quotidien.

Merci Monsieur.

Partager cet article

Repost 0