Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouvelle découverte tirée de la collection "Empreinte" des Editions Denoël que je remercie pour son partage.

Quatrième de couverture

C'est l'été. Le village de Collioure se prépare pour la fète du Roussillon. L'air sent le pastis et le melon. Les vieilles Catalanes vètues de noir croisent les Parisiennes en bikini. Deux nouvelles courent parmi la foule : hier, Barrabas a été emprisonné. Et pendant la nuit les gardes de Caïphe ont arrêté Jésus. Les croix dressées sur la colline attendent les prisonniers.

Tandis que Judas boitun demi au café, Pilate débat avec Caïphe pour savoir lequel de Barabbas ou de Jésus sera gracié. Un avion tourne sur la ville et laisse tomber des tracts : Libérez Barabbas !

Où sommes-nous ? En quel temps ? C'est l'éternité d'une histoire tragique, toujours présente, en tout lieu et en tout temps.....

Avis et commentaires

La quatrième de couv disait vrai voilà un roman inclassable dans un registre auquel on n'est pas habitué avec René Barjavel.... Foin du fantastique ou de la SF si ce n'est la retranscription dans un époque plus contemporaine de la nuit de la Passion du Christ par un conteur aux enfants de Collioure en cette période de fête.

Le lecteur se voit précipiter dans les pas des intervenants originaux (Pilate, Jésus, Barrabas, Pierre, Paul, Marie et Marie Madeleine), de leur récit et de l'immense machination qui veut qu'à un prêcheur, fils de Dieu, les autorités locales organise un lobbying fabuleux (avion, tract, achat des témoins, mise au pas des miraculés de ce Jésus) auprès d'une contrée entière, sur fond de corrida, on préfère un voleur (un contrebandier) et un tueur de douaniers, le bien nommé Barabbas, nettement moins dangereux pour la pérennité du pouvoir des autorités locales. Reste à convaincre les autorités occupantes (Pilate) et le peuple....

On se lance dans les histoires personnelles de chacun, des combats homériques entre la bande lourdement armée de Barabbas et les douaniers, la lente dépression et les regrets de Judas le poussant au suicide (l'argent de sa trahison brûlant au sens propre et figuré les mains de chaque partie en présence), la lâcheté des apôtres de Jésus en fuite puis  tentant de soulever les heureux miraculés en faveur de leur maître, les affres de la prise de décision de Pilate.... et la punition de chacun....

Inclassable mais prenant par l'écriture et l'imagination de Barjavel à adapter ce récit. 

Tag(s) : #Partenariat Denoël

Partager cet article

Repost 0