Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Nouvelle lecture dans le cadre de cette opération.

Livre lu en version numérique.

Quatrième de couverture :

Pour Sibel qui se consacre entièrement à la danse, le quotidien est un perpétuel ballet. Pourtant, tout bascule le jour où son lien à l'Art est coupé : on l'isole de ses soeurs, on lui refuse l'existence qu'elle aime tant dans cette communauté composée exclusivement de femmes. En tâtonnant pour retrouver tout ce qu'elle a perdu, elle entend des rumeurs, d"couvre des secrets propres à bouleverser sa conception du monde. Mais alors, si la vie n'est qu'un immense théatre, pour qui Sibel danse-t-elle ? Et surtout, que se trame-t-il en coulisse ? Peut-être cet étranger au sourire narquois qui se définit comme un "homme" et ne lui parle que de Science pourra-t-il lui apporter des réponses. L'aidera-t-il à franchir l'enceinte qui délimite l'univers qu'elle a tooujours connu , Découvrez le mystère qui se cache là-ba, de l'autre côté du mur...Agnès vous emportera dans un monde où il faudra réapprendre ce que signifie être humain, parfois pour le pire, mais aussi pour le meilleur.

Avis et commentaires :

Peu habitué à cet univers, j'avoue l'avoir lu, assez intrigué.... 

Un univers assez onirique, un monde  exclusivement féminin à la base, des jeunes filles encadrées par des Sœurs et réparties entre différents Arts (danse, dessin, littérature entre autres) où tout contact entre ces jeunes coupées de tout lien parental les amène à l'exclusion "hors des murs" et dans leur pensée c'est alors tout simplement la fin de leur vie. Ne vivant que pour la perfection de l'exercice de leur Art, elles sont tout simplement de petites princesses servies par des liens invisibles pour elles jusqu'à ce que Sibel découvre l'envers et l'enfer du décor. Exclue de ce petit monde, elle perd tout contact avec son amie et confidente Aylin, avec certaines des sœurs qu'elle croyait juste protectrice mais se révèlent traitresses et va se trouver alors confrontée à la gente masculine, ce qu'elle ignorait jusque là, entre Aslan qui l'entreprend sur une fuite possible et les Maîtres, sorte de mages assez sadiques qui ne la voient que comme une sorte d'esclave, chargée de leur plaisir dans l'exécution de son Art ; la Danse.

C'est donc tout l'objet de ce livre, la découverte d'un monde idéal et de son côté obscur, les mécanismes et lois qui les gèrent, la recherche d'une utopie et d'un monde, supposé autre.... une grande évasion mais sans filet et obligeant Sibel à mûrir, à s'appuyer sur d'autres, à appréhender les relations humaines, la relation aux garçon, à se méfier de ses intuitions et de sa candeur. Dépasser, se dépasser c'est le destin de Sibel que tente de nous faire partager Agnés Marot.

Une lecture à intervalle pour moi, peut-être trop de longueur dans le récit et une fin qui me laisse sur ma faim. Sympathique, onirique, une certaine originalité mais pour moi je crains d'être passé à côté.

 

 

 

Tag(s) : #Coup de Coeur 2014 pour Auteurs Peu médiatisés

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :