Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Nouvelle lecture de cette opération à vraiment découvrir.

Quatrième de couverture (partiel)

Au coeur d'une immense cavité sous - marine demeure Aquatilia, paisible cité aquatique. C'est en ces lieux que des sirènes, hommes et femmes, vivent en toute quiétude, isolées du reste du monde. L'essence de leur vie d'immortels consiste en la méditation, à laquelle ils dispensent tout leur temps d'éveil. Les habitants d'Aquatilia ont pour but de visiter à distance d'autres lieux ou cités aquatiques par voyage astral, via leur âme.

Tous travaillent avec le plus grand des plaisirs. Tous, à l'exception de Thelma. Depuis son plus jeune âge, cette sirène ne partage pas les mêmes envies que les autres et s'éloigne chaque jour, dans le plus grand des secrets, de sa cité sous - marine. Elle passe ainsi ses journées sur une petite île déserte qu'elle affectionne tout particulièrement......

Avis et commentaires

Sentiment mitigé à la lecture de cet opus. L'idée de départ est plaisante avec la présentation d'une société de sirènes bien différente des clichés repris par les dessins animés à la Disney, en effet les imaginer comme des êtres dédiés à la méditation dans une cité sous marine (descriptif particulièrement bien rendu), sorte de témoins d'une époque révolue, sous le règne de leur mentor, Artémus , c'est original et plaisant.

Bien sûr dans un monde si figé, où chacun évolue sans se soucier de l'autre ou d'entretenir des liens avec ses semblables, il ne peut qu'y avoir un grain de sable (mauvais jeu de mots) en la sirène Thelma, trouble fête et électron libre, même si des amis comme Dant ou le sage Artémus tentent de la canaliser. Egoïste, à la recherche d'évasion, contournant les interdits, son tempérament l'amène ainsi dans un repère secret ; son île et à sauver un humain (dont elle ne connaissait pas la variété) , Constantin qui en découvrant l'existence des sirènes et de la cité mystérieuse de ses pairs va amener tout un concours de circonstances néfaste à la cité d'Aquatilia.

C'est le récit à deux voix, Thelma et l'Oracle, de ces rencontres, des événements  liés que nous suivons avec parfois un certain agacement (certaines lourdeurs dans le style, certaines longueurs dans l'écrit) et de longs moments inutiles. Je n'ai pas pu m’y fixer, si je l'ai terminé c'est par bribes et entrecoupé d'autres lectures pour équilibrer, le lire d'une traite, saisi par les événements et le cours du récit n'a pas été ici possible pour moi.

Lecture distrayante sur une idée originale et un certain suspense mais sans excès

Tag(s) : #Coup de Coeur 2014 pour Auteurs Peu médiatisés

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :